DELIRIUM TREMENS. Edward Snowden : les caniches et la dictature Barack Obama

Allain Jules

Le president Morales et son aide de camp à l'aéroport international de Vienne

Obama devient fou, ou alors ses caniches le sont encore plus. L’avion du président bolivein Evo Morales a été contraint de se poser à l’aéroport de Vienne où il est resté pendant plusieurs heures. Ce scénario ahurissant survient après que le Portugal, l’Italie, l’Espagne et la France, grandes démocraties devant Dieu et les hommes, aient brusquement annulé les permis du survol de leurs espaces aériens. Et ceci, parce qu’il y avait soupçon qu’à l’intérieur, il y avait Edward Snowden.

Voir l’article original 177 mots de plus

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s