Liban/Double attentat: Le second kamikaze identifié:التعرف على الإنتحاري الثاني في التفجير امام سفارة ايران ببيروت

Mouïn Abou al-Dahr

Mouïn Abou al-Dahr


Les autorités libanaises ont identifié le second kamikaze qui s’est fait exploser près de l’ambassade d’Iran à Beyrouth mardi dernier.

Il s’agit d’un Palestinien qui vivait dans le sud du Liban, partisan d’Ahmed al Assir, un cheikh extrémiste soutenu par les pays du Golfe.

L’armée libanaise a confirmé dans un communiqué qu’à la suite de tests ADN, un Palestinien résidant au Liban, Adnane Moussa al-Mohammad, était considéré comme le deuxième kamikaze.

A Beissariyé, à 10 km de Saïda, le choc était visible chez la famille du deuxième kamikaze.

« Je n’arrive pas à croire que mon fils ait commis ce crime effroyable», affirme la mère, en tremblant.

«Les gens du village ont alerté le père que son fils participait à des rassemblements du cheikh Assir à Saïda», raconte l’oncle. «Il a tenté à plusieurs reprises de l’en dissuader, mais son fils a refusé et il a quitté la maison… depuis des mois, on ne savait rien de lui, jusqu’à ce que son nom soit mentionné dans l’attentat».

Rappelons que l’armée libanaise a également annoncé que le premier Kamikaze s’appelle Mouïn Abou al-Dahr, un Libanais de 21 ans originaire de Saïda. Ce dernier était également un des adeptes de l’extrémiste Ahmad al-Assir.

Le double attentat de mardi, a fait 25 martyrs et plus de cent blessés.
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=141843

الانتحاري الثاني في اعتداء السفارة الايرانية هو الفلسطيني عدنان المحمد
افاد مراسل الموقع ان الانتحاري الثاني في اعتداء السفارة الايرانية في لبنان هو الفلسطيني عدنان موسى المحمد من سكان بلدة البيسارية الجنوبية.

واشار المراسل الى ان الانتحاري المحمد اختفى من مكان سكنه في البيسارية قبل ستة اشهر وقد اتصل بوالده منذ ثلاثة اشهر قائلا انه في افريقيا.
منى طحيني
Lien avec video

http://www.almanar.com.lb/adetails.php?eid=655873&frid=21&cid=21&fromval=1&seccatid=19
Azouzi & Maha

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s