Syrie mon Amour Éternel ( infos..3) : سورية الحب الأبدي

Ugarit TV

Ugarit TV


.لبنان.تفجير إرهابي يضرب الضاحية الجنوبية لبيروت

Damas / L’Assemblée du peuple a dénoncé l’attentat terroriste qui avait visé aujourd’hui la stabilité du Liban frère dans la banlieue sud de Beyrouth.
Dans un communiqué, l’Assemblée a estimé que ce crime est un ordre d’opérations lancé par la partie qui conduit les terroristes à Anbar en Irak frère et en Syrie pour compenser les défaites qu’avaient subies les gangs wahhabites par l’armée arabe syrienne et celle irakienne.
« Le ciblage systématique de la stabilité au Liban frère via les voitures piégées confirme les tentatives de certaines parties d’impliquer le Liban dans une grande sédition pour le sanctionner en raison de la traque par son armée des cellules terroristes d’Al-Qaïda et de son rejet d’accueillir le terrorisme wahhabite et takfiriste », a souligné l’Assemblée.
L’Assemblée a insisté sur son appui aux peuples arabes au Liban, en Irak et en Egypte face à cette idéologie terroriste et extrémiste, appelant les Libanais à s’unifier face au terrorisme sanglant qui les frappe sans discernement.
« Notre bataille en Syrie, au Liban, en Irak, en Egypte, en Tunisie et en Russie, ainsi que dans les différents pays du monde, est la même, car le terrorisme meurtrier et transfrontalier doit être affronté par la conjugaison des efforts internationaux et la lutte contre les régimes et les pays qui le soutiennent et le financent », a-t-elle dit.
Enfin, l’Assemblée du peuple a présenté les condoléances aux Libanais et aux familles des victimes, souhaitant aux blessés un prompt rétablissement.
Zou’bi : La Syrie condamne avec fermeté l’attentat terroriste survenu dans la banlieue sud de Beyrouth
Le ministre de l’information, Omran al-Zou’bi, a affirmé que la Syrie condamne avec fermeté l’attentat terroriste survenu aujourd’hui dans la banlieue sud de Beyrouth.
Al-Zou’bi a assuré que la guerre contre le terrorisme est un devoir pour tous les pays du monde, soulignant la nécessité de sanctionner les auteurs du terrorisme et les régimes qui le soutiennent.
A noter qu’un attentat terroriste s’était produit aujourd’hui dans le quartier de Hreik à proximité de l’ancien bâtiment de la chaîne d’al-Manar, avait fait nombre de victimes et causé de grands dégâts matériels dans les immeubles et les magasins.
A. Chatta
http://sana.sy/fra/51/2014/01/02/520469.htm

Tentative d’infiltration de miliciens à Qousseir
Selon des sources militaires syriennes, l’armée régulière a réussi à saboter une attaque d’envergure d’hommes armés qui tentaient de s’infiltrer à Qousseir à travers les deux passages de Joussieh et d’Abboudiyeh du côté libanais.
L’armée syrienne avait recueilli à l’avance des renseignements ayant permis de dévoiler le projet d’assaut.
En effet, les bombardements syriens ont frappé des repaires d’hommes armés dans la ville de Qarra. D’après les informations, 250 miliciens armés du front annosra ont été tués ou blessés alors que le reste a pris la fuite vers des régions montagneuses à proximité d’Ersal et de Yabroud proches de la frontière libano-syrienne.
http://www.manartv.com.lb/french/adetails.php?eid=148202&frid=18&seccatid=37&cid=18&fromval=1
OTV Lebanon c’est rendue sur les lieux

قناة أوغاريت فرد جديد في الأسرة الاعلامية السورية

Lattaquié/ La diffusion de la chaîne de télévision Ugarit a commencé aujourd’hui à partir de la ville de Lattaquié sur les fréquences de la 2ème chaîne de la télévision syrienne.
Le ministre de l’Information, Omran al-Zou’bi, a indiqué, dans un coup de fil avec la chaîne, que les circonstances dans lesquelles se trouve la Syrie sont difficiles et les défis sont grands, ce qui implique à tous ses fils d’œuvrer avec toutes les capacités personnelles et collectives.
Il a précisé que les travailleurs dans la chaîne Ugarit et le Centre de la Radio et de la Télévision avaient déployé des grands efforts pendant les derniers mois pour assurer le lancement de cette chaîne qui constitue un accomplissement pour tous les citoyens syriens.
Le ministre syrien a ajouté que la diffusion régulière de a Radio al-Karmé au gouvernorat de Swaida a commencé aujourd’hui après la fin de l’étape de la diffusion expérimentale.
A noter que la chaîne Ugarit présente quotidiennement des programmes politiques, culturels, sociaux et de services et des bulletins d’information tout le long de six heures à partir du 9h:00 du matin jusqu’au 15h:00, pour les rediffuser le lendemain du 3h:00 à 9h:00 heures.
http://sana.sy/fra/51/2014/01/01/520302.htm

قداس إلهي في الكاتدرائية المريمية للروم الارثوذكس بمناسبة رأس السنة
Damas/ Mgr Yohanna X Yazaji, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient pour les Grecs orthodoxes, a présidé aujourd’hui la messe du Nouvel An à la cathédrale Mariamite de Damas.
« Nous voulons que la Syrie demeure comme l’était toujours une patrie de tolérance religieuse et de coexistence », a indiqué Mgr Yazaji dans le sermon de la messe. « La solution politique pacifique, le dialogue sans conditions et l’acceptation de l’autrui ne sont que des moyens pour mettre fin à la crise en Syrie », a ajouté le patriarche Yazaji.
Le patriarche Yazaji a prié Dieu pour l’instauration de la paix au Liban, en Palestine « blessée », en Irak, en Egypte et dans le monde tout entier.
A cette même occasion, des prières ont eu lieu dans les gouvernorats au cours desquelles les prêches ont appelé à la concrétisation de la foi et à la diffusion de l’affection et de l’esprit de la fraternité entre les fils de la patrie en faveur du bien et de la paix.
Les prêches ont prié Dieu pour la protection de la Syrie, patrie de l’affection et berceau des messages célestes et des civilisations humanitaires.
R.B.
http://sana.sy/fra/51/2014/01/01/520315.htm

Les émirs saoudiens du terrorisme au Liban

groupe islamiste Brigades Abdallah Azzam

groupe islamiste Brigades Abdallah Azzam

خنازير البغدادي والجولاني تعدم مواطن سوري مدني لأنه من الطائفة العلوية

Les terroristes Jabhat- Anousra executent un civil Syrien parce qu’il est Alaouite

Le site d’information al-istishariya a publié les noms de saoudiens recherchés depuis l’affaire du groupe extrémiste Fatah el-Islam qui a combattu l’armée libanaise en 2007/2008 dans le camp de réfugiés palestiniens al-Bared au nord Liban.
Selon ce site, l’émir des brigades Abdallah Azzam, Majed el-Majed (né en 1973), figure à la tête des personnes recherchées. Il a été arrêté il y a deux jours par les renseignements de l’armée libanaise.

Parmi les recherchés du Fatah el-Islam, figurent 150 personnes dont 51 saoudiens, on en cite :

– Talal Muslim Saleh Sayari (né 1984 à Najran, célibataire et surnommé «Abou Anas » le Saoudien).

– Mubarak ben Naji ben Amer Karbi (né en Najran, 1986, célibataire, surnommé « Aboul Hassan »).

– Amer bin Salem Suleiman al Sayari (né en 1985, célibataire, employé d’une compagnie, et surnommé «Abou acide »).

– Mohammed bin Mouhil Al-Mutairi (né en Arabie Saoudite en 1983, célibataire et vendeur de légumes, surnommé «Abou Thabet »).

– Saïd Dulaim Saïd Asiri (surnommé «Abou al-Walid le légitime », né en 1986, il a été blessé dans les affrontements contre l’armée libanaise et soigné à l’hôpital Dahr Bashiq).

– Abu Youssef Jerzawi, il a fui avec le dirigeant du groupe Chehab Qaddour surnommé «Abou Hourayra» de Nahr al-Bared avant que ce dernier ne soit tué. Il a été financé par « Fatah Islam »).

– Essam Suleiman Mohammed Daoud, né en 1982.

– Moaz Abdul Aziz Nasser Daoud, né en 1986.

– Maaz Abdullah Suleiman al-Mokhlaq, né en 1986.

– Abdullah Mohammed Ahmed Bishe, né en 1976, guide religieux à « Al-Qaïda ».

– Ayed Moubarak Abdullah Al-Qahtani surnommé « Abou Moussab », né en 1985.

– Abdulrahman Hussein Abdullah el-Mass, né en 1984.

– Abdul Rahmane Yahya Abdel Aziz al-Yahya surnommé « Talha d’Arabie al-Jarrah », né en 1984.
http://www.manartv.com.lb/french/adetails.php?eid=148213&frid=18&seccatid=23&cid=18&fromval=1
 
LIBAN
L’arrestation du Saoudien Maged al-Maged, un coup de maître des renseignements militaires

Les services de renseignements libanais ont arrêté et interrogent depuis quelques jours le Saoudien Maged al-Maged, chef du groupe islamiste Brigades Abdallah Azzam. Maged al-Maged (40 ans) s’était illustré le 19 novembre dernier par les doubles attentats terroristes contre l’ambassade d’Iran à Beyrouth qui avait fait 25 morts, sachant que les doubles attentats-suicide simultanés sont un des modus operande d’el-Qaëda.
Un responsable du groupe avait alors prévenu sur Twitter que les attentats se poursuivraient au Liban tant que le Hezbollah se battrait en Syrie.

Accueillie d’abord par un démenti, puis par un « no comment » du ministre de la Défense, Fayez Ghosn, la nouvelle a été indirectement confirmée de source libanaise par le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour. Ce dernier a affirmé hier que l’Iran a officiellement demandé, par l’entremise de son ambassadeur au Liban, à participer à l’enquête ouverte à la suite de l’arrestation.
Entré au Liban avec un faux passeport, l’« émir » des Brigades Abdallah Azzam a été arrêté par les services de renseignements de l’armée. Son interrogatoire se déroule dans le plus grand secret, à l’Hôpital militaire, où il a été placé sous double surveillance sécuritaire et médicale.

L’agence en ligne nowlebanon a affirmé que l’homme a été arrêté après avoir été hospitalisé à l’hôpital al-Makassed pour des blessures reçues durant les combats contre l’armée syrienne dans la région d’al-Qalamoun. Entré au Liban sous un nom d’emprunt, il a été intercepté par les services de renseignements de l’armée, qui le filaient depuis sa sortie de l’hôpital, près du rond-point du ministère de la Défense, alors qu’il se rendait dans la Békaa.
Des sources officielles libanaises ont révélé, ultérieurement, que des prélèvements ont été pratiqués sur l’homme, à l’Hôpital militaire, pour s’assurer de son identité. Une réponse était attendue hier d’Arabie saoudite, où un échantillon de son ADN a été envoyé, et où réside sa parenté.

Un complice arrêté
Selon un responsable libanais ayant requis l’anonymat et cité par Reuters, Maged a été arrêté par l’armée en compagnie d’un autre activiste saoudien. Il n’a pas précisé la date de cette arrestation ni l’identité de ce deuxième suspect mais a ajouté que Maged vivait dans la ville de Saïda.
On sait qu’après la bataille de Nahr el-Bared (2007), plusieurs membres de Fateh el-Islam s’étaient réfugiés à Aïn el-Héloué, territoire contrôlé, en vertu d’une entente tacite avec les autorités libanaises, par les groupes palestiniens.

Pour écarter tout soupçon, un responsable palestinien à Aïn el-Héloué s’est empressé de déclarer hier que Maged avait quitté le camp vers la mi-2012 pour se rendre en Syrie.
« Avec la guerre en Syrie, nous avons pris la décision que les ressortissants arabes ne devaient plus rester dans le camp, après des informations faisant état de la participation de jihadistes aux combats aux côtés des rebelles », a indiqué ce responsable sous le couvert de l’anonymat.
« Il est alors parti du camp avec cinq Saoudiens et Koweïtiens et ils sont allés en Syrie. On ne savait pas qu’il était rentré au Liban », a-t-il dit.
http://www.lorientlejour.com/article/849008/larrestation-du-saoudien-maged-al-maged-un-coup-de-maitre-des-renseignements-militaires.html

L’ISIL démolit le sanctuaire de l’épouse du prophète Ayoub, et la mosquée Sheikh Hilal.
Le groupe terroriste poursuit ses crimes contre le patrimoine, héritage musulman, tout comme le font leur bailleurs de fond en Arabie à démolir toutes les traces de la civilisation islamique. L’ISIL a dynamité la tombe de la femme de Prophète Ayoub. à Idlib, arguant qu’il représente le polythéisme.
ajoutant, selon des sources locales, ont indiqué que les terroristes ont détruit la tombe parce que les agriculteurs lui rendait visite pendant la récolte des olives.
A Alep, les terroristes de ISIl ont également démolies en bombardant la mosquée de Sheikh Hilal, qui se trouve dans la campagne du nord, au motif que la tombe du Sheikh de Cheikh Hilal se trouvait à l’intérieur.
La mosquée est la seule où les résidents locaux effectuent leurs prière de tous les jours et celle du vendredi.
http://www.almanar.com.lb/english/adetails.php?eid=128016&frid=23&seccatid=20&cid=23&fromval=1

الحلقي يطالب أعضاء الحكومة بمضاعفة الجهود

Damas / Le président du Conseil des Ministres, Wael Halaqi, a assuré que l’année 2014 sera celle des victoires pour le peuple syrien à tous les niveaux militaire, économique, politique et intellectuel, du rétablissement de la sécurité et de la stabilité et de la relance de la production et du développement dans les différents secteurs nationaux.
Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil des Ministres, Halaqi a indiqué que le gouvernement déploiera tout effort pour réactiver le rôle des établissements de production, de service et de développement, et ce, en mettant en œuvre des programmes et des plans pour renforcer les capacités nationaux et réduire la souffrance des Syriens qui s’étaient sacrifiés pour faire face à la guerre universelle globale et aux groupes terroristes armés et pour préserver l’unité de leur sol et leur coexistence.
« Les pays qui avaient soutenu les terroristes en fonds et armes ont commencé à souffrir des crises politiques et sociales dures, notamment en Turquie et en Arabie Saoudite », a-t-il dit.
Par ailleurs, Halaqi a parlé des plus importantes activités du gouvernement pendant la dernière semaine, en particulier les réunions du comité technico-économique syro-iranien et leur rôle dans la consolidation de l’action commune et la réactivation de la ligne du crédit en vue de satisfaire les besoins du marché syrien.
De leur côté, la ministre des affaires sociales et le ministre de la santé ont donné, lors de la séance, un aperçu détaillé sur les aides de secours présentées aux habitants de la cité ouvrière d’Adra, qui ont été évacués.
A. Chatta
http://sana.sy/fra/51/2014/01/02/520486.htm

حلب..قداس من أجل السلام
Alep, messe pour la paix

Journal de Syrie 2/1/2014,

Syria News 2/1/2014,

Azouzi & MahaSham

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s