GENEVE 2 : THE LAST DAY , FRIDAY 31-1-2014

 

ج2

Irish analyst: Geneve reveals the facts
 محللة ايرلندية : جنيف كشف الحقائق

آخر التطورات قبل المؤتمر الصحفي للسيد وليد المعلم
Recent developments before the press conference of Mr. Walid Muallem

المؤتمر الصحفي للسيد وليد المعلم وزير الخارجية والمغتربين السوري
Genève / Sana / Le Ministre des affaires étrangères et des expatriés, Walid al-Mouallem, a déclaré que « la délégation officielle syrienne avait déployé tous les efforts pour profiter de la tenue de la conférence de Genève II ». Mais « la délégation de la coalition a refusé notre déclaration politique, sabotant les efforts déployés pour arrêter l’effusion du sang syrien ». Ni sérieuse Ni mature, ils n’ont pas souhaité que l’on parvienne à des résultats tangibles durant une semaine de dialogue.
Le Ministre, al-Mouallem a ajouté: « Nous sommes venus à Genève, ouverts à tous les sujets. Nous avons accepté de discuter de tous les sujets mais il semble que l’autre partie n’a pas bien lu la déclaration de Genève et qu’elle a été programmée pour bloquer sur un seul article ». Sous l’influence et l’ingérence des Etats-Unis dans les négociations, ils nous ont invité à Genève-2 pour que nous leur livrons le pouvoir ».
Le Ministre al Mouallem a souligné que « celui qui lit notre déclaration politique tombera sur un chapitre exigeant la stabilité du territoire avant toute chose/»
« Ceux qui ont pris la décision aux Etats-Unis d’armer l’opposition « l’opposition modérée » rêve et s’assoient sur la lune. Or, les Etats-Unis savent qu’il n’y a pas d’opposition modérée, il y a des organisations terroristes comme l’EIIL et d’autres branches d’Al-Qaïda qui tuent et massacrent notre peuple, l’infrastructure en Syrie. « 
« Nous avons créé une plate-forme dans laquelle nous avons inscrit, le rejet de l’ingérence étrangère directe et indirecte, malheureusement notre feuille de route a été rejeté. Ils (la coalition) ont prétendu que cette déclaration politique sort du contenu de Genève-1. Bien au contraire, notre déclaration reprend les principaux points de l’introduction de Genève-1. » Cette plate-forme de travail entre syriens se base sur la lutte contre le terrorisme mais l’autre partie l’a malheureusement refusé . « Est de véritable Syriens? Et seraient-ils des partenaires dans l’édification de la Syrie? » s’est interrogé le Ministre.
« Et là, je pense que la question s’impose : est-ce que ceux qui sont dans cette coalition du CNS sont des Syriens ? Ne sont-ils pas partenaires dans l’effusion de sang ? Nous sommes venus à Genève, portant sur nos épaules le fardeau des malheurs et des souffrances de notre peuple syrien, sans compter la lourde responsabilité de trouver une solution politique à ce qui se passe en Syrie. Mais, il semble que la coalition est totalement déconnectée de ce qui se passe en Syrie » a-t-il affirmé.
Il a ajouté : « Nous avons demandé la condamnation de ce soutien, la coalition a refusé. Nous avons tenté de trouver un terrain d’entente notamment la condamnation et la lutte contre le terrorisme. N’importe quel citoyen syrien rationnel ou n’importe quel citoyen à New York sera d’accord sur ce point. Mais la coalition a rejeté même ce point ! »
Il précise : « J’ai rencontré Brahimi avant le dialogue . Je lui ai dit que l’avenir de la Syrie ne peut se construire sans une représentation de l’opposition nationale syrienne et ne peut se définir avec une minorité qui ne représente pas toute l’opposition. Et donc, pourquoi n’ont-ils pas invité l’opposition nationale syrienne. Ainsi, tout le monde aura le sentiment d’avoir participé dans la construction de l’avenir de la Syrie. Et Brahimi m’a répondu que cela incombe à la responsabilité de deux pays hôtes qui ont appelé à ce dialogue.. »
En discutant entre membre de la délégation, « Nous en avons déduit, que durant cette semaine de pourparlers; il y a une distance qui sépare la coalition surnommée opposition et ce qui se passe sur le terrain ».
« La délégation de la coalition surnommée « opposition » n’a aucune autorité sur le territoire syriens », a-t-il critiqué.
En ce qui concerne la déclaration de Genève 1, al-Mouallem a souligné que ladite déclaration a été élaborée en l’absence des Syriens et il y a une différence sur l’interprétation de certains articles entre la Russie et les Etats-Unis. « Nous sommes prêts à discuter de tous les articles de la déclaration de Genève 1 », a-t-il ajouté.
Et de conclure : « Nous représentons la république syrienne et nous allons revenir dans notre pays pour informer notre peuple de ce qui s’est passé à Genève . A cette occasion je félicite notre peuple pour son soutien , ce peuple qui jouit d’une grande clairvoyance ».
Interrogé sur la possibilité d’un deuxième round, Mouallem a répondu que « si nous constatons que le peuple veut nous poursuivions nous retournerons . Je dois admettre que Genève-1 a été défini en l’absence des Syriens. Or, il y a des termes qu’il faut clarifier et il faut discuter de chaque article. Telle est la réalité.»
Interrogé sur le soutien régional aux organisations terroristes , Mouallem a répondu: « nous avons présenté plus de 1400 lettres documentées au secrétariat des Nations Unies de façon quotidienne. Mais vous savez que l’équilibre au sein de l’ONU est sujet à caution.. »
« Personne ne peut décider, à la place du peuple syrien, de celui qui le dirige. Le sort de la Syrie sera déterminée par les Syriens eux-mêmes », a-t-il affirmé.
De même, al-Mouallem a imputé aux terroristes la responsabilité du report de l’arrivée des aides humanitaires à la vieille ville de Homs. « Celui qui reporte l’arrivé des aides à la vieille ville de Homs est l’un des chefs des groupes terroristes qui menace de tirer le feu sur le convoi des aides car il demande de sortir avec ses armes vers une autre zone », a-t-il éclairci.
En outre, al-Mouallem a critiqué la politique de double langage des Etats-Unis qui soutiennent l’Irak dans sa guerre contre le soi-disant « Etat Islamique en Irak et au Levant » et appuient et armement en même temps la même organisation ainsi que le Front Nosra pour tuer les Syriens; « c’est incompréhensible ».
Passant à la position russe, le Ministre al-Mouallem a souligné la coopération entre la Syrie et la Russie, ajoutant que des rencontres ont été tenues avec la partie russe suite aux séances de dialogue de Genève. Il a affirmé que la Russie n’exerce pas des pressions sur la délégation officielle syrienne. « Nous respectons l’autre avis mais en fin du compte, la décision sera syrienne », a-t-il assuré.
http://sana.sy/fra/51/2014/01/31/525426.htm

أكد وفد الجمهورية العربية السورية إلى مؤتمر جنيف2 أنه سعى بكل ما أوتي من قوة للاستفادة من انعقاد المؤتمر لكن عدم تجاوب وفد الائتلاف المسمى /المعارضة/ مع ما قدمناه سواء في الملف السياسي أو فيما يتعلق بمكافحة الإرهاب أحبط مساعينا لوقف إراقة الدم السوري.
ورداً على وفد الائتلاف المسمى /المعارضة/ شدد الوفد الرسمي السوري على أن « بلادنا كانت وستبقى تحكم من قبل رجال دولة وليس من قبل هواة وأشباه رجال ».
وأعلن الوفد أنه أبدى استعداده لمناقشة تنفيذ بيان جنيف موضحا أنه « لا يمكن القيام بذلك مع عناصر لا تمثل إلا نفسها.. بل يجب أن يتم ذلك مع كل أطياف المعارضة الوطنية ».
وأوضح الوفد أن تورط إسرائيل بالأزمة في سورية واضح كعين الشمس وهذا يتطلب الإدانة من كل سوري وطني شريف ومع ذلك غاب ذكر هذا الموضوع عن تصريحات وفد الائتلاف المسمى /المعارضة/ إن كان داخل الاجتماعات أو خارجها.
http://sana.sy/ara/389/2014/01/31/525384.htm

Brahimi: les pourparlers entre les deux délégations n’ont pas abouti
Genève – envoyé de Sana / L’émissaire onusien pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a indiqué que pour les Nations Unies c’est au peuple syrien de décider de son sort …Lire la suite
http://sana.sy/fra/55/2014/01/31/525416.htm

After the press conference, Mr. Walid Muallem

أبناء الجالية السورية في أوروبا امام مبنى الأمم المتحدة بجنيف دعماً لسورية ورفضاً للإرهاب

Genève-envoyé de Sana / Des centaines des fils de la communauté syrienne en Europe se sont rassemblés, avec la participation de nombre de fils des communautés arabes et de citoyens étrangers, devant le siège des Nations Unies à Genève, pour soutenir la Syrie et la délégation officielle syrienne participant à Genève.Les participants ont hissé les drapeaux syriens et les photos du président Bachar al-Assad et répété des slogans soutenants la patrie et l’armée dans sa lutte contre le terrorisme.Dans un communiqué, Ils ont exprimé leur refus de toute intervention étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie, et leur attachement au droit du peuple syrien à décider de son avenir.

 

كلمة د بشار الجعفري في الوقفة التضامنية امام مقر الأمم المتحدة بجنيف 2 السوري
Pour sa part, le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bachar al-Jaafari, a indiqué que la délégation de la coalition surnommée « opposition » n’a pas de réponses à tout.
 » Celui qui veut savoir ce que veut le peuple syrien doit sortir et voir les Syriens qui se rassemblent devant le siége des Nations-Unies » a signalé Jaafari.
Par ailleurs, Jaafari a assuré que c’est au peuple syrien de décider de l’avenir de son pays, faisant savoir que la délégation de la coalition surnommée « opposition » pense qu’elle est venue à Genève pour prendre le pouvoir.

الزعبي في الوقفة التضامنية بجنيف السوري _ لن يأخدوا بالسياسة ما لم يأخدوه بالقوة
le ministre de l’information, Omrane al-Zoebi, a affirmé aux participants que la délégation officielle syrienne n’a pas renoncé et ne renoncera jamais à la souveraineté de la Syrie, soulignant que Genève II n’a pas abouti car la délégation de la coalition avait refusé l’article relatif à la non intervention étrangère et la condamnation du terrorisme.
« La délégation de la coalition surnommée « opposition » avait catégoriquement refusé de condamner terrorisme » a-t-il signalé.
« Ni la coalition, ni les Etats-Unis, ni l’Arabie Saoudite, peuvent imposer leurs conditions au peuple syrien soutenu par 300 millions arabes et des millions de personnes libres dans le monde », a-il assuré.
En outre, la délégation officielle syrienne a demandé officiellement de l’envoyé onusien pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, d’œuvrer pour que la délégation de « l’opposition » représente, la prochaine fois, toutes les composantes de l’opposition, dont l’opposition nationale.
« Dans les jours à venir, il y aura un nouveau round, mais il est impossible d’obtenir toute renonciation de la délégation officielle syrienne à ce stade où Israël avait échoué, durant 50 ans », a-t-il fait insisté.
Al-Zoebi de poursuivre : « Si l’opposition syrienne veut ouvrir une discussion politique, nous sommes prêts à cette discussion, et si certains terroristes veulent ouvrir une discussion, par les armes, sur le terrain, alors nous sommes disposés aussi à combattre.

Bouthayna Chaabane, conseillère politique et médiatique de la présidence de la République, a affirmé que la Syrie est pour tous les Arabes, soulignant que le secret de sa fermeté est son peuple.
« La Syrie n’a pas renoncé et ne renoncera jamais à ses droits », a-t-elle assuré.
Le vice-ministre des affaires étrangères et des expatriés, Fayçal Meqdad, a assuré, quant à lui, que le peuple syrien est contre le terrorisme et espère que la sécurité sera rétablie en Syrie qui s’est tenue fermement de par le soutien de son peuple au président Bachar al-Assad.

دمشق – وقفة دعم للوفد السوري في جنيف

حلب .. مسيرة جماهيرية حاشدة دعماً للوفد الرسمي في جنيف 2

Alep, manifestation en faveur de la délégation officielle à Genève 2.

سورية – دمشق – جنيف 2 في عيون المثقفين

وقفة تضامنية لإتحاد شبيبة الثورة في دمشق دعماً لوفد الجمهورية العربية السورية في جنيف

VIDEO TODAY :
The plane of the Syrian official delegation participating in the international conference on Syria arrived at Geneva airport after being delayed at Athens International Airport for four hours due to being prevented from refueling. Earlier, SANA’s correspondent, who is on the plane as part of a media delegation, said that the Secretary General of the Greek Ministry of Foreign Affairs also relayed the Greek authorities’ apology for the unintentional delay to the crew and passengers, particularly to the members of the official delegation. – See more at: http://www.islamicinvitationturkey.com/syriatruth/2014/01/22/syrian-delegation-plane-arrives-at-geneva-airport-after-four-hour-delay-at-athens-airport/
تأخر وفد الحكومة السورية المتوجه إلى مؤتمر « جنيف 2 » عدة ساعات في أثينا، اليوم الثلاثاء، بعدما رفضت شركة يونانية تزويد طائرته بالوقود بسبب الحظر التجاري الذي يفرضه الاتحاد الأوروبي على سوريا.
http://anbamoscow.com/aworld/20140121/388840381.html

Damas il y a 6 h

AZOUZI & MAHASHAM

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour GENEVE 2 : THE LAST DAY , FRIDAY 31-1-2014

  1. Ping : GENEVE 2 : THE LAST DAY , FRIDAY 31-1-2014 | Sy...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s