Second tour de Genève 2 الجولة الثانية من جنيف

 

الوفد

Damas / Le vice-ministre des affaires étrangères et des expatriés, membre de la délégation officielle syrienne participant à la conférence de Genève II, Fayçal al-Miqdad, a déclaré à l’Agence SANA, que la décision de la participation de la délégation officielle syrienne au 2ème tour des pourparlers prévus à Genève lundi prochain, a été prise.
Répondant à une question posée par l’Agence SANA, al-Miqdad a affirmé que la délégation de la république arabe syrienne a souligné l’importance de discuter de la déclaration de Genève article par article.
Al-Miqdad de poursuivre : La rétablissement de la stabilité en Syrie implique de discuter de la possibilité de mettre un terme au terrorisme et à la violence, afin d’arrêter l’effusion de sang des citoyens syriens par les groupes terroristes armés soutenus au niveau régional et international.
A signaler que, le 1er tour des pourparlers s’était ouvert par une séance publique qui a eu lieu à Montreux, en Suisse, le 22 du mois dernier, en présence des ministres des Affaires étrangères de nombre de pays, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et l’émissaire onusien pour la Syrie Lakhdar Brahimi.
Le vice-ministre du conseil des ministres, ministre des affaires étrangères et des émigrés et chef de la délégation officielle syrienne participant à la conférence de Genève Walid Mouallem, avait déclaré lors d’une conférence de presse tenue à Genève au dernier jour des pourparlers, que lesdits pourparlers n’ont pas abouti à des résultats concrets au cours de cette semaine de dialogue pour deux raisons: d’abord, le manque de la maturité et du sérieux de l’autre partie et leur menace de torpiller la réunion.
http://sana.sy/fra/51/2014/02/07/526665.htm
أدلى الدكتور فيصل المقداد نائب وزير الخارجية والمغتربين عضو وفد الجمهورية العربية السورية إلى مؤتمر جنيف بتصريح للوكالة العربية السورية للأنباء سانا أوضح فيه أنه تقررت مشاركة وفد الجمهورية العربية السورية إلى مؤتمر جنيف في الجولة الثانية من المباحثات التي ستبدأ في جنيف يوم الاثنين القادم.
http://sana.sy/ara/3/2014/02/07/526641.htm
Damascus, (SANA)- (Updated) Deputy Foreign and Expatriates Minister Faisal Mikdad, member of Syria’s official delegation to Geneva conference announced that the delegation will participate in the second round of talks in Geneva scheduled next MondayRead more
http://sana.sy/eng/21/2014/02/07/526647.htm

Miqdad:                                                                                                                                     l’arrêt du terrorisme est une priorité pour assurer le succès de Genève 2
Damas / Le vice-ministre des affaires étrangères et des expatriés, Fayçal al-Miqdad, a affirmé que l’arrêt du terrorisme et de la destruction de l’infrastructure syrienne et le rétablissement de la sécurité en Syrie sont des priorités pour assurer le succès de la conférence de Genève 2.
Dans un entretien avec la chaîne « RT », al-Miqdad a souligné que la décision syrienne sur le retour de la délégation à Genève est encore en train d’être étudiée. « La direction syrienne prendra à l’ombre des données la décision qui reflète l’opinion du peuple syrien », a-t-il assuré.
Il a imputé à la délégation de la coalition surnommée « opposition » la responsabilité des résultats du 1er tour des pourparlers de Genève 2.
Al-Miqdad a affirmé que Damas déploiera tout effort susceptible de mettre fin au terrorisme et de mettre à nu l’autre partie qui œuvre, en coopération avec les forces du terrorisme international, dont al-Qaïda, pour détruire la Syrie.
Il a affirmé que Damas soutient la participation de l’opposition nationale, qui a de crédibilité, aux pourparlers.
Al-Miqdad a nié catégoriquement l’existence de négociations secrètes parallèlement avec les pourparlers de Genève, notamment, ce qui a vhéiculé au sujet de l’existence d’un comité avec la participation de l’Iran, affirmant qu’il n’a pas besoin de tenir de négociations secrètes.
D’autre part, al-Miqdad a affirmé que l’armée arabe syrienne affronte le terrorisme des groupes terroristes armés, signalant que l’attaque terroriste menée aujourd’hui contre la prison centrale d’Alep a complètement échoué, et qu’un grand nombre de terroristes qui avaient lancé l’attaque, ont été abattus.
Al-Miqdad, de même, a mis l’accent sur les crimes commis par les groupes terroristes à Maaloula, à Sadad et à la cité ouvrière d’Adra, où les terroristes avaient attaqué les citoyens innocents et assiégés, comme c’est le cas dans les deux villes de Nuboul et Zahra, affirmant que ce qui est regrettable que ces personnes prétendent être soucieux de l’humanité et de l’accès des aides.
http://sana.sy/fra/51/2014/02/06/526617.htm
Mikdad:                                                                                                                                   priority to have Geneva process succeed is to stop terrorism
Damascus, (SANA)-Deputy Foreign and Expatriates Minister Fayssal Mikdad affirmed that the main priority for the Syrian government, that should also be at any side who seeks to have Geneva process succeed, is to stop terrorism against the Syrian people and stop the destruction of hospitals, schools, cities and return security and stability to the country.
http://sana.sy/eng/21/2014/02/07/526616.htm

Al-Zou’bi :                                                                                                                                Notre option jusqu’à présent est la solution politique inter-syrienne
Damas / Le ministre de l’information Omran al-Zoebi a affirmé que la Syrie n’a pas modifié ou changé sa position sur sa participation à Genève depuis l’émission de la 1ère déclaration de Genève en Juin 2012.
Dans une interview accordée à la TV syrienne, al-Zoebi a fait noter que toute tentative de déformer la position syrienne, est une tentative désespérée.
 » Nous avons appelé, dès le début de l’agression contre la Syrie et jusqu’à présent, à une solution politique inter-syrienne sous la direction syrienne », a-t-il ajouté al-Zoebi.
En outre, il a fait noter que la souveraineté de l’Etat et son indépendance, le refus de toute immixtion étrangère et la lutte anti-terrorisme sont des constantes qu’aucun syrien patriotique ne peut les rejeter, mais la délégation de la coalition l’avait fait.
Al-Zoebi a également assuré que la Syrie est un État qui q ses objectifs et elle ne craint pas la de discuter de n’importe de auelle paragraphe de la déclaration de Genève ration de Genève, rappelant à cet effet que ce qui gouverne les établissements exécutifs, judiciaires et législatifs en Syrie et fixe leurs pouvoirs et fonctions est la Constitution.
Par ailleurs, il a signalé que la délégation syrienne avait demandé à l’émissaire onusien Lakhdar Brahimi d’élargir le la délégation de l’opposition, soulignant que l’exclusion des forces de l’opposition nationale de tout dialogue national à Genève ou à Damas aboutira à des résultats erronés.
 » Nous sommes prèts pour le partenariat national, la formation d’un gouvernement d’unité nationale et la tenue des élections démocratiques  », a-t-il assuré.
Al-Zoebi de conclure : L’équipe hostile à la Syrie a essayé de provoquer plusieurs sujets parallèlement avec la tenue de la Conférence de Genève II dans une tentative de faire pression sur l’État syrien.
http://sana.sy/fra/55/2014/02/07/526622.htm
« Syria has been backing the political track leading to a political solution that preserves Syria’s sovereignty and independence, safeguards its unity, stops the bloodshed and opens doors for rebuilding, » al-Zoubi said in an interview with the Syrian TV on Thursday evening.
http://sana.sy/eng/21/2014/02/07/526634.htm

Al-Jaafari:                                                                                                                                    We will head to Geneva with the same message and spirit
Damascus, (SANA) – Syria’s Permanent Representative to the United Nations, Dr. Bashar al-Jaafari, said that the Syrian Arab Republic delegation will head to Geneva with the same message, directive and spirit on the internal, Arab, Regional and international levels in order to involve the other side in a multi-faceted dialogue that proves positive, constructive and fruitful, not a dialogue beneath the level expected by the Syrian street.
In an interview given to Lebanon’s NBN TV channel on Friday, al-Jaafari said that the upper limit of the dialogue must be raised higher than in the first round and that it should be distinctly patriotic, and that the official Syrian delegation will attempt to draw the other side in this direction as much as possible.
He voiced satisfaction over the first round of talks in which the Syrian official delegation had the upper hand in terms of dialogue, something which was acknowledged by western media, political analysts, and the UN delegation.
« We’re looking forward to dialogue with national opposition that has the interests of Syria and the Syrian people in sight and that shares with us common denominators and constants, primarily preserving Syria’s independence, sovereignty and unity, rejecting foreign interference, demanding the liberation of its occupied lands, and rejecting violence and terrorism, » al-Jaafari said.
He pointed out that the coalition delegation of the so-called « opposition » rejected all the papers submitted in the first round without even reading or discussing them, when these papers aimed at creating common denominators and included constants that no patriotic person can reject.
Al-Jaafari noted that the coalition delegation was receiving instructions via paper clippings delivered to the meeting room from dark rooms in the hotel where that delegation was staying, and that the coalition delegation had an incorrect interpretation of what was proposed and therefore they reached wrong conclusions, adding that their discourse and propositions were those of amateurs, not professionals.
He said that the coalition delegation was under the illusion that it would seize power in Syria as easily as drinking water, which is what they were promised, and despite that, the Syrian official delegation said that it has no objections to discussing anything in the first Geneva communiqué as long as it’s discussed in the logical order starting from the first item.
Al-Jaafari noted that regardless of any transitional or permanent governing body or whatever one might call such a thing, a constitutional vacuum in any country would create problems, and a transitional stage cannot proceed with a constitutional vacuum, therefore the current constitution of the Syrian Arab Republic will be in effect during any transitional stage up until elections or any other constitution submitted to be approved by the people.
« Each side interprets the Geneva communiqué in the way they desire… the Russia interpretation is different from the American interpretation which is also different from the interpretation of UN Envoy to Syria Lakhdar Brahimi. As for us in Syria, we read it objectively and without any problem, » he said.
He said that the coalition delegation will be different in form during the next round, as there is a need for involving part of the national opposition in it since Syria’s future cannot be discussed with one element in the opposition, adding that Russia and Brahimi agree with this opinion.
Al-Jaafari dismissed the new Saudi approach towards Saudi terrorists fighting in Syria as misleading and lacking seriousness as it only tackles one aspect of the issue, noting that this approach is similar to the statements of the British Prime Minister and Interior Minister who said that they will withdraw the nationalities of 500 British terrorists fighting in Syria, saying that such statements will motivate terrorists as they effectively mean « stay in Syria to kill Syrians as you have no other choice. »
He asserted that Saudi Arabia, other Arab Gulf countries and United States must stop funding, arming and supporting terrorists in Syria and that they should comply with the Security Council’s counterterrorism resolutions, adding « it cannot be understood how the United States includes Jabhat al-Nusra and the Islamic State in Iraq and al-Sham on its list of terrorist organizations all while it announces that it will continue arming terrorist groups in Syria. »
Al-Jaafari pointed out that since the crisis began in Syria, the Syrian government sent around 500 letters to the United Nations and the Security Council, and almost 269 of these letters are related to counterterrorism and built on evidence, adding that these letters helped transition the countries which support terrorism from the stage of denial to the stage of acknowledging the presence of terrorism in Syria.
http://sana.sy/eng/21/2014/02/08/526726.htm

مندوب سورية الدائم لدى الأمم المتحدة الدكتور بشار الجعفري:
سيتوجه وفد الجمهورية العربية السورية إلى جنيف بنفس الرسالة والتوجه والروحية داخليا وعربيا وإقليميا ودوليا ولزج الطرف الآخر في حوار ذي أبعاد متعددة يكون إيجابيا وبناء ومثمرا وليس حوارا دون المستوى المطلوب الذي يتوقعه الشارع السوري.
http://sana.sy/ara/3/2014/02/07/526725.htm

Al-Zoebi:                                                                                                                                    L’Arabie Saoudite soutient les terroristes en Syrie
Damas / Le ministre de l’information, Omrane al-Zoebi, a affirmé que l’Arabie Saoudite apporte le soutien financier et militaire aux terroristes venant en Syrie de plus de 83 pays.
Dans une déclaration faite aujourd’hui, al-Zoebi a souligné que la décision saoudienne de demander des comptes aux personnes impliquées dans les combats en dehors de l’Arabie Saoudite ne signifie pas que ce dernier a arrêté son appui aux terroristes en Syrie.
Il a souligné qu’il est impossible que les autorités saoudiennes exécutent cette décision car les terroristes venant de l’Arabie Saoudite s’infiltrent illégalement dans les territoires syriens via les frontières avec la Jordanie, le Liban et la Turquie, s’interrogeant « comment ces autorités saoudiennes font savor que ces terroristes sont retournés de la Syrie si leur déplacement est illicite ? ».
Al-Zoebi a fait noter que la décision ne prend en considération ni l’incitation médiatique ni la formation psychologique des terroristes faite par des prédicateurs religieux à l’intérieur de l’Arabie Saoudite et les chaînes qui diffusent à partir de ce pays.
http://sana.sy/fra/51/2014/02/07/526699.htm
الزعبي « إن قرار السعودية بمحاسبة من ينخرط في قتال خارج المملكة لا يعني أنها توقفت عن تمويل وتسليح المجموعات الارهابية في سورية وهو غير واقعي وغير ممكن التنفيذ لأن الإرهابيين القادمين من السعودية يتسللون إلى سورية عبر الأردن ولبنان وتركيا ولا يعبرون من منافذ حدودية رسمية فكيف ستدرك السلطات السعودية أنهم عائدون من سورية »
http://sana.sy/ara/2/2014/02/07/526697.htm
Al-Zoubi: Saudi decision to punish Jihadi fighters does not imply halting support to terrorists
Damascus, (SANA) _Information Minister, Omran al-Zoubi said Saudi Arabia’s decision that Saudi citizens who fight in conflicts outside the Kingdom would face harsh punishment does not mean that the Kingdom will stop funding and arming terrorist groups…Read more
http://sana.sy/eng/21/2014/02/07/526705.htm

حوار مع د. بثينة شعبان – المستشارة السياسية لرئاسة الجمهورية العربية السورية
Damas / La conseillère politique et médiatique à la présidence de la république, Bouthayna Chabaane, a affirmé que la prestation de la délégation de la République arabe syrienne à la conférence de Genève II était bonne, grâce à la bonne préparation, l’action collective et la fermeté du peuple syrien.
Dans une interview accordée à la télévision Arabe Syrienne, Chabaane a fait savoir que la délégation officielle syrienne est en train d’évaluer de la 1er tour du dialogue de Genève et elle se prépare, au niveau stratégique et politique, pour le prochain tour, assurant que la décision de retour à Genève n’a encore été prise.
En ce qui concerne la délégation de la coalition surnommée  » opposition « , Chabaane a signalé que l’ambassadeur américain en Syrie Robert Ford qui avait dirigé ladite délégation.
Chabaane a émis l’espoir qu’une opposition nationale soucieuse de la Syrie, de son peuple et des intérêts syriens, sera présente au prochain round.
Elle a requiert aux forces extérieures d’arrêter le financement et l’armement des terroristes en Syrie, faisant savoir que la solution de la crise en Syrie dépend de la volonté internationale et régionale de mettre fin au terrorisme en Syrie et de cesser tout immixtion dans ses affaires.
Sur la décision américaine de la reprise de l’appui militaire aux terroristes en Syrie, prise à la veille du dialogue à Genève, Chabaane a affirmé que cette décision a compliquer davantage la crise.
Elle a critiqué, à cet effet, le gouvernement turc qui poursuit sont soutien aux terroristes en Syrie, en leur permettant de s’infiltrer via les frontières et l’Arabie Saoudite qui mène une guerre perdante en Syrie, dont le prix est très cher.
À propos de la visite du président américain Barack Obama en Arabie saoudite le mois prochain, Chabaane a espéré que cette visite aboutira à la mise d’un terme à l’armement et au financement saoudiens des terroristes en Syrie.
Elle a fait savoir, à cette occasion, que la Syrie n’avait eu aucune réserve sur le dialogue avec les Etats-Unis, ajoutant que son premier souci est d’en finir avec la souffrance du peuple syrien.
Chabaane a évoqué une liaison entre les dossiers de la Syrie, de l’Afghanistan et l’Ukraine, qui est l’intervention américaine flagrante et une méthode qui ne se conforme ni à la légalité internationale ni à la Charte des Nations Unies ni à la souveraineté des pays.
Chabaane de conclure: « La déclaration de Genève I stipule un consensus sur toutes les décisions et nous n’approuverons aucun pas qui ne répond pas aux besoins de notre Etat et de notre peuple car ce qui importe pour nous est l’arrêt du terrorisme et la souffrance du peuple syrien.
http://sana.sy/fra/51/2014/02/06/526440.htm

Al-Jaafari :                                                                                                                                          La délégation officielle syrienne a négocié 13 délégations, dont 11 avaient séjourné au même l’hôtel de la  » Coalition « 
Le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bachar Jaafari, a affirmé que la délégation officielle syrienne n’a pas négocié seulement la délégation de la  » coalition  » surnommée  » opposition », mais aussi 13 délégations, dont 11 avaient séjourné au même l’hôtel de la  » Coalition « .
Dans une interview accordée à la chaîne de  » Sama « , Jaafari a fait noter que le mécanisme adopté par la délégation syrienne à Genève, avait mis en nu les défauts des autres délégations, dont le résultat était la démission du représentant de la Ligue arabe Nasser al-Qidwa et l’éventuelle démission de l’ambassadeur américain Robert Ford la fin de mois en cours.
Jaafari a fait noter que ceux qui sont derrière la délégation ont échoué dans la gestion de dialogue d’une façon leurs permettant de marquer des points, affirmant que tout le monde a réalisé, dont les Nations Unies et l’administration américaine, qu’il ne peut pas décider de l’avenir de la Syrie avec une telle délégation, et sans l’élargissement de la représentation du peuple syrien.
« Elargir la délégation de l’opposition verse dans l’intérêt du peuple syrien et contribue à l’arrêt de la crise », a estimé Jaafari qui a fait savoir que la délégation officielle syrienne est en train d’évaluer le 1er tour des pourparlers pour les remettre à la direction pour les examiner.
De même, il a ajouté que ce qui a surpris les autres délégations est la prestation de la délégation, sa cohésion, son patriotisme et son action collective harmonieuse.
En ce qui concerne le sujet humanitaire, Jaafari a affirmé que ce sujet était l’une des feuilles utilisées pour faire pression sur le gouvernement syrien, exprimant la disposition de la Syrie à examiner tout processus pour parvenir à l’arrêt de l’effusion de sang et du terrorisme et à la non-ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie.
Il a finalement indiqué que la délégation officielle syrienne a des directives de discuter de n’importe quel sujet, affirmant que ladite délégation n’a aucune objection sur la déclaration de Genève.
http://sana.sy/fra/51/2014/02/06/526440.htm

أكد مندوب سورية الدائم لدى الأمم المتحدة الدكتور بشار الجعفري أن وفد
الجمهورية العربية السورية لم يكن يفاوض وفد « الائتلاف » المسمى « المعارضة » فقط بل كان يفاوض 13 وفدا هم وفد « الائتلاف » ووفد الأمم المتحدة الممثل بالوسيط الأخضر الإبراهيمي إضافة إلى 11 وفدا يقيمون في فندق « الائتلاف » بالظل ويصدرون له التعليمات على شكل قصاصات ورقية بين الحين والآخر للرد على استفسارات وأسئلة الوفد الرسمي السوري.
http://sana.sy/ara/2/2014/02/06/526419.htm

Azouzi & Mahasham

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Second tour de Genève 2 الجولة الثانية من جنيف

  1. Bravo, ton blog est vraiment réussi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s