Syrie mon amour Éternel ( INFOS 86 )

سورية الحضارة

سورية الحضارة

Turquie : municipales sous haute tension ; huit morts dans l’est
Les municipales turques ont été endeuillées par des querelles entre candidats ce dimanche. Huit personnes sont décédées lors d’affrontements entre clans rivaux dans deux villages de l’est du pays.

المقداد لـ كاغ: الإرهابيون والدول التي تدعمهم مستمرون بمحاولاتهم عرقلة التعاون بين سورية..
Miqdad : Les terroristes et les pays qui les soutiennent essaient d’entraver la coopération entre la Syrie, l’Onu et l’OIAC
Damas / M. Fayçal Miqdad, vice-ministre des Affaires étrangères et des expatriés, a examiné aujourd’hui avec Sigrid Kaag, chef de la mission conjointe de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et les Nations Unies (ONU) et la délégation qui l’accompagne, les derniers développements relatifs à la neutralisation des armes chimiques en Syrie et les réalisations accomplies dans le cadre de l’exécution par la Syrie de ses obligations, en vertu de son adhésion à la Convention pour l’interdiction des armes chimiques.
Miqdad a souligné qu’en dépit de l’engagement par la Syrie à l’exécution de ses obligations concernant la destruction des armes chimiques, mais certains pays tentent de politiser ce dossier et d’apporter leur soutien aux groupes terroristes armés qui ont commis des crimes terroristes odieux contre la Syrie et son peuple.
Pour sa part, Kaag a exalté la coopération de la Syrie avec la mission conjointe, et ce qui a été accompli jusqu’à présent dans le cadre de l’exécution par la Syrie de ses obligations, affirmant que la mission conjointe et la communauté internationale sont conscientes de l’ampleur des défis et des risques due à l’exécution par la Syrie de ses obligations, surtout au milieu des conditions de sécurité difficiles dans lesquelles se trouve actuellement la Syrie.
http://sana.sy/fra/51/2014/03/30/536137.htm

الجعفري يشارك في مراسم تشييع جثمان المطران فيليب صليبا إلى مثواه الأخير في أمريكا
Chargé par le président al-Assad Jaafari participe aux funérailles du métropolite Philippe Saliba
Washington/ Chargé par le président Bachar al-Assad, le délégué permanent de la Syrie aux Nations Unies Bachar al-Jaafari a participé aux obsèques du métropolite Philippe Saliba archevêque de l’Eglise orthodoxe d’Antioche pour l’Amérique du nord, vers sa dernière demeure au village orthodoxe en Pennsylvanie aux Etats-Unis.
M. Jaafari a souligné les positions du métropolite Saliba, sa défense des causes arabes et sa tenue face aux conspirateurs contre la Syrie.
M. Jaafari a indiqué que la disparition de l’archevêque Saliba est une grande perte non seulement pour l’église orthodoxe et l’église orientale mais également pour tous les Libanais, les Syriens, les Palestiniens, les Jordaniens et les Arabes, vu qu’il fût dévoué à son pays d’origine, à l’église orientale et à ses amis.
M. Jaafari a exprimé les condoléances de la Syrie, direction, gouvernement et peuple, à l’église orientale et à la famille du défunt.
L’Archevêché antiochien d’Amérique du Nord avait fait part du décès de l’archevêque le 20 courant, connu par ses positions refusant toute forme d’ingérence extérieure en Syrie, surtout américaine, et soutenant la Syrie et ses positions qui rejettent les projets visant la sécurité et la stabilité de la région.
http://sana.sy/fra/55/2014/03/30/536145.htm

الحلقي : انطلاق العمل بتنفيذ المخطط التنظيمي في المتحلق الجنوبي بدمشق بداية شهر حزيران القادم
L’Assemblée du Peuple aborde des questions intéressant la patrie et le citoyen
Damas/ L’Assemblée du Peuple a tenu aujourd’hui une séance sous la présidence de M. Mohamad Jihad al-Laham, président de l’Assemblée, qui a porté notamment sur la prestation du gouvernement et des questions intéressant la patrie et le citoyen.
M. Laham a affirmé que le peuple syrien fait face à une guerre terroriste la plus horrible à travers l’histoire, précisant que la Syrie demeurera la citadelle de la résistance et le cœur battant de l’arabité.
Pour sa part, Dr Waël al-Halaqi, président de l’Assemblée du Peuple, a indiqué que le peuple syrien a pu grâce à sa patience et à sa résistance de réaliser les victoires et d’empêcher la réalisation des plans colonialistes qui avaient pour objectif de porter atteinte à la Syrie et à son peuple.
Dr Halaqi a précisé que le gouvernement travaille pour assurer les impératifs de la résistance et les besoins essentiels des citoyens.
Il a ajouté qu’en dépit des sanctions imposées à la Syrie mais l’économie syrienne demeure ferme et qu’elle commence à guérir et à se préparer pour la prochaine étape de la reconstruction.
http://sana.sy/fra/51/2014/03/30/536180.htm

الجيش العربي السوري يحرر رأس المعرة وبلدة فليطة في منطقة القلمون – قناة سما
SAA liberated Ras al-Maara and Fleita towns in al-Qalamoun area | Sama TV

قناة الميادين : صور دخول الجيش العربي السوري الى فليطا وراس المعرة في القلمون
Al-Mayadin : Photos entering the Syrian Arab Army to Vlaith and Ras Al Mara in Kalamoon

القلمون – رأس المعرة و فليطة على خطى يبرود
L’AAS contrôle entièrement les localités de Raas Al Maarah et Falitah.
Province de Damas :
L’armée syrienne contrôle entièrement les localités de Raas Al Maarah et Falitah dans la région de Al Qalamoon à l’ouest de Damas, les forces de sécurité terminent la sécurisation de cette région.
Sur place la télévision syrienne

فيديو خاص: ما هو تكتيك الجيش في السيطرة على رأس المعرة؟
Video special: What is the tactic of the army in control at Raas Al-Maarah?

الجيش العربي السوري يواصل عملياته في ريف اللاذقية
Syrian Arab army continues its beatles in the countryside of Lattakia

استهداف وسحق نفاط تجمع الارهابيين في ريف اللاذقية _كسب
Target and destroy the terrorists collect center in the countryside of Latakia _ Kasab

فرار المسلحين من ريف اللاذقية الى تركيا+صورة عمر الفاروق التركي
ومقتل عمر الفاروق التركي المسؤول العسكري لداعش في الحسكة
Province de Al Hassakah :
Les terroristes de l’EII prennent le contrôle total de la localité de Markadah au sud de la province face aux terroristes du Front Al Nosra après des combats qui ont duré plus d’un mois.
l’EII (Daech) vient de reconnaitre la mort de son responsable militaire à Al-Hassakah Omar Al-Farouk Atourki
/2 Quneitra:
Une source militaire a déclaré qu’une unité de l’armée a avorté une tentative d’infiltration d’un groupe terroriste armé vers l’un des points militaires dans la localité de Hejjeh dans la banlieue de Quneitra, et tué et blessé ses éléments.
Egalement dans la banlieue de Quneitra, d’autres unités ont éliminé nombre de terroristes dans la localité de Dawaiyah Sughrah près de Tal Harneh et avorté une tentative d’infiltration menée par un groupe terroriste vers un point militaire dans ladite localité et la localité d’Ein
/3 Liquidation de terroristes dans la banlieue nord de Lattaquié
Une source militaire a déclaré que des unités de l’armée et des forces armées ont tiré sur des rassemblements des groupes terroristes armés au mont al-Kouz, à l’entour du point 45 et au mont al-Nisr dans la banlieue nord de Lattaquié et leur ont infligé de lourdes pertes.
http://sana.sy/fra/338/2014/03/30/536087

شاهد أهم نتائج معركة تحرير الساحل وحصول الثوار على أول منفذ بحري يمدهم بالسلاح
See the most important outcome of the liberation of the coast .

عبوات ناسفه الشاغور
Explosive devices – Shaghour

درعا – الصنمين : بحضور المفتي حسون .. تسوية أوضاع مئات المواطنين
Dara – Alsnmin:With Mufti Hassoun .. resolve the situation of hundreds of citizens

القامشلي : الوزيرة الشماط تتفقد مراكز الإيواء
Social Affairs Minister stresses keenness on providing all needs to families
Hasaka, (SANA) Minister of Social Affairs Dr. Kinda al-Shammat stressed the need to provide best services to the families coming to Hasaka province and residents of the makeshift centers.
The remarks came during her tour on many makeshift centers in the province.
Minister al-Shammat also visited the warehouses of humanitarian aid association operating in the province and inspected the situation of their work and the available reserves of humanitarian aid they’ve got.
Minister al-Shammat, accompanied by Hasaka Governor Mohammad Za’al al- Ali, visited Nusaibeen border crossing and inspected the mechanisms of aid entry through 79 lorries loaded with thousands tons of food and medical aid that have entered through the crossing until now. http://sana.sy/eng/21/2014/03/29/536027.htmof


..

Voici comment le Hezbollah a vengé les victimes des attentats terroristes
«Nous connaissons vos noms et nos hommes vous atteindront. Nul ne doit supposer qu’il est en mesure de nous livrer une bataille et de la trancher. Ce sont nous qui tranchons la bataille et déterminons sa fin». C’étaient les propos du secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah, le 16 aout 2013. Un long temps s’est écoulé depuis ce discours. Les groupes takfiris opérant dans les rangs des rebelles syriens ont poursuivi leur folie sanglante. Des kamikazes à bord de voitures piégées ont perpétré des massacres contre les civils libanais dans plusieurs régions libanaises.
Les partisans de la Résistance ont réitéré leur attachement à leur choix. Celui de la résistance. Rapidement, le cercle des condamnations de ces crimes s’est élargi, sur la scène libanaise, syrienne et arabe. Mais aucune mesure n’a été prise par des forces pesantes sur le terrain, pour cesser cette folie. Au contraire, certains ont insisté à fournir les alibis et les justifications aux terroristes. Ce fait a contraint le commandement du Hezbollah à multiplier ses efforts afin de régler le problème.

En effet, la décision du parti était claire depuis le début: Sur la scène libanaise, les poursuites et la punition étaient du ressort de l’Etat. Le service de renseignements de la résistance devait, dans ce contexte, soumettre aux autorités toutes les données à sa disposition, pour faire avancer les enquêtes en cours. Alors que sur le territoire syrien, la décision consistait à coopérer avec l’armée syrienne et les forces de l’ordre afin d’atteindre les fiefs des terroristes et de repérer la structure de ces organisations, les véritables responsables, les planificateurs et exécuteurs des attentats et ce en vue de les arrêter ou de les tuer si leur arrestation s’avère impossible. Suite à la confirmation des renseignements sur la présence des centres pour la préparation des voitures piégées et la planification d’attentats terroristes dans la région du Qalamoun, d’autres renseignements ont dévoilé les mouvements des opérateurs et des exécuteurs entre plusieurs régions, tel Nabek, Deir Ateya et Yabroud, arrivant à Flita et à son voisinage, à Rankous et au jurd de Ersal.

Une large opération de collecte de renseignements a été lancée pour atteindre l’objectif principal.

Chaque fois que des villages tombaient aux mains du Hezbollah et de l’armée syrienne, de nouvelles informations s’accumulaient. Les aveux des rebelles arrêtés en Syrie et puis au Liban ont complété le puzzle.
Le plan comprenait deux parties:

-œuvrer afin de bloquer les préparatifs opérationnels arrivant à avorter le transport des véhicules piégés vers le Liban. Cette opération a nécessité des efforts drastiques mais ses objectifs, toujours non dévoilés, ont été réalisés.

-la deuxième partie du plan consistait à dévoiler l’identité des parties impliquées dans les attentats, à partir du moment de la prise des décisions, le transport des véhicules, l’emplacement des explosifs dans ces derniers, arrivant enfin à la poursuite des kamikazes.

La période de post-Yabroud

Suite à la reprise de Yabroud lors d’une opération militaire compliquée et les effondrements survenus dans les rangs des rebelles, le service des renseignements du Hezbollah, en coopération avec les autorités syriennes, a tenté de limiter le mouvement des personnes concernées par le dossier. Des informations confirmées ont fait état d’endroits supplémentaires de préparation des voitures piégées hors de Yabroud, surtout suite à la décision des groupes terroristes d’accélérer le rythme des opérations suicides au Liban, au lendemain de la chute de Yabroud, dans le but de dire que la chute de cette ville ne mettra pas fin aux attentats. L’empressement de ceux-là a conduit à plusieurs erreurs, vu le blocage des passages frontaliers et la faiblesse des méthodes de coordination: est alors survenue la tentative d’envoi de deux nouvelles voitures piégées. L’une est tombée en panne près d’une école dans le village de Fekha. La seconde est arrivée à l’autoroute de Hermel, avec des pneus perforés. Lorsque le kamikaze a cherché une personne qui l’aide à réparer les pneus, il interrogea le martyr Khalil el-Khalil qui lui indiqua une adresse et puis le poursuivit après avoir communiqué avec le martyr Abdel Rahman el-Kadi. Les deux hommes ont pourchassé et intercepté le terroriste. C’est alors qu’il s’est fait exploser, entrainant le martyre de ses deux détracteurs. La région a été sauvée d’un massacre. Le conducteur de la première voiture s’est enfui laissant sa voiture piégée près d’une école. Les services de renseignements de l’armée l’ont retrouvé et ont fait exploser la voiture.

L’entrepôt des explosifs de Hoch el-Arabe

Dans le même moment, les unités de la résistance poursuivaient toujours les fugitifs de Yabroud. Le Hezbollah est parvenu à détecter la méthode de la communication et de la coordination entre les groupes terroristes. Un lieu de rencontre des terroristes a été identifié. Ce lieu est situé dans la région de Hoch-el-Arabe, entre Rankous, Maaoula et Assal el-Ward. Il s’est avéré que les terroristes avaient mis la main sur une villa de deux étages, située dans une large ferme entourée d’une muraille et de plusieurs maisons habitées par des miliciens.

Une force spéciale de la résistance s’est rendue sur les lieux et surveillé pendant plusieurs nuits les mouvements des miliciens, la nature géographique et le nombre des habitations. Des cartes détaillées ont été établies ainsi que des images vidéo aidant à discuter de la prochaine démarche. L’arrestation des terroristes opérant dans la villa était difficile pour plusieurs considérations. La décision fut prise. Il fallait les liquider sur place. Les données ont été examinées. Le lieu de la cible est éloigné de plus de 10 km du dernier barrage de l’armée syrienne. En plus, la région regorgeait de plusieurs ruelles et passages utilisés par les rebelles. En effet le nombre de ces hommes avait augmenté suite à leur fuite de Yabroud. Une force d’appui devrait être prête, si un accrochage est décidé.

Sur la base de ces faits, la décision de faire sauter la villa a été prise. Après plusieurs jours de surveillance, les combattants de la résistance ont dressé une carte détaillée du bâtiment visé, des chemins qui l’entourent et du plan à suivre en cas d’accrochage.

L’identité des terroristes qui opéraient durant la journée dans cette villa et la quittaient chaque nuit, fut confirmée. Il s’est en effet avéré, que la villa renfermait un entrepôt de voitures piégées et de chambres où on préparait les bombes.

Le châtiment

Vendredi 21 mars, la décision d’exécuter l’opération fut prise. Elle consistait à planter les explosifs à l’extérieur du bâtiment, de manière à ne pas susciter la suspicion, mais à permettre de détruire complètement le bâtiment. La nature des explosifs fut choisie ainsi que les combattants qui devaient exécuter l’opération.

Samedi soir, la force spéciale de la résistance a avancé, divisée en quatre groupes : de surveillance, de communication, d’ingénierie et de couverture par le feu afin de faciliter le retrait de ses membres.

Dans le même moment, une équipe de terroristes est passée sur le même trajet. Durant des instants, un affrontement fut sur le point d’éclater. Mais les rebelles se sont éloignés, convaincus de l’absence d’étrangers.

L’exécution

La force spéciale de la résistance s’est approchée de la muraille et l’a franchie vers le jardin de la villa. Les explosifs ont été plantés dans le jardin, dans les façades, près de l’entrée principale et aux portes du bâtiment. Dans les délais prévus. L’équipe de protection était à l’éveil, puisqu’une distance de 40m les séparait d’un groupe de rebelles, postés dans une maison proche. Les bombes ont été camouflées afin de prévenir leur découverte et puis vérifiées. La force s’est retirée d’une centaine de mètres. Une autre équipe est restée proche de l’objectif. Cette dernière devait s’assurer de deux questions: l’entrée de toutes les personnes visées dans la villa et l’inexistence de civils dans les lieux. Le matin, comme affirment les informations sûres, les terroristes ont commencé à arriver à la villa. L’équipe de surveillance les a comptés un à un et confirmé leur présence. Tous. Elle s’est ensuite éloignée vers la ligne du retrait. Elle a fait sauter la villa. L’explosion fut énorme. La villa complètement détruite. Les corps des terroristes ensevelis sous les décombres. Plusieurs minutes plus tard, l’opération rapide du retrait a débuté, suivant une autre tactique puisqu’elle se déroulait en plein jour, prenant en compte l’afflux d’un grand nombre de terroristes dans le lieu. Mais la résistance avait choisi d’autres chemins pour le retrait de sa force, au moment où des unités loyalistes blindées et de l’armée syrienne de l’air étaient prêtes à intervenir en cas de besoin.

Abou Trab: comme si nous étions devant les Israéliens

Un des membres de la force spéciale de la résistance a raconté à ses collègues que l’opération lui avait rappelé celles menées contre les forces d’occupation israéliennes et leurs collaborateurs au Liban sud. En effet, ce combattant est originaire d’un village du Caza de Marjeyoun. Un village pris d’assaut par l’ennemi qui a fait sauter la maison du résistant. Les parents de ce dernier y ont péri. Abou Trab a raconté que la résistance a alors décidé d’attaquer les postes de l’ennemi dans cette région du Liban sud. «J’étais membre du l’unité qui a transporté de grands engins explosifs et puis effectué un dur périple afin de franchir les embuscades israéliennes. Les forces ennemies étaient protégées par un système technologique compliqué de surveillance, planté dans les passages vers la zone occupée. Ces passages étaient surveillés par des radars, supervisés par les postes militaires israéliens, dotés d’engins thermiques de vision nocturnes et équipés en des dizaines de tanks Merkava. En dépit de ces précautions, nous sommes arrivés au poste militaire d’Abbad, supervisant le village de Houla, où nous avons exécuté une énorme opération qui a fait plus de 15 tués et blessés dans les rangs de la force israélienne.
Cette dernière regroupait des officiers de l’unité militaire d’ingénierie, experte dans la détection des engins explosifs».

Abou Trab a déploré la répétition des attentats dans la Banlieue sud. Il s’est rappelé d’une de ses proches, tuée dernièrement dans les attentats contre la Banlieue. «Lorsque nous nous sommes rendus à Qalamoum pour exécuter l’opération contre les terroristes, j’ai senti que je luttais contre les mêmes criminels. Ceux qui préparent les voitures du meurtre. Nous connaissions leurs identités et leurs visages. Quand nous avons décidé de les punir, notre objectif n’était pas de se venger. Nous n’avons pensé qu’aux personnes impliquées dans les actes terroristes. Ce jour-ci, je me suis personnellement assuré de leur arrivée au lieu et de leur entrée, un à un, dans le bâtiment où ils fabriquaient les cadeaux de mort dédiés à nos enfants. Je me suis assuré de l’absence d’innocents ou même de passants dans le lieu», a-t-il dit.
Article paru dans le quotidien libanais Al-Akhbar traduit par l’équipe du site

http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=11817&cid=295#.Uzgx1qh_unO
Mahasham.& Azouzi

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Syrie mon amour Éternel ( INFOS 86 )

  1. Ping : Syrie mon amour Éternel ( INFOS 86 ) | S...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s