Syrie: les Combats d’une Main et la Construction de l’autre

Les chantiers de reconstructions de Maaloula viennent de commencer

Les chantiers de reconstructions de Maaloula viennent de commencer


Au moins 14 morts et 50 blessés dans un attentat à la voiture piégée à Homs en Syrie .
Homs/ Quatorze civils, dont enfants et femmes, sont tombés martyrs et 50 autres ont été blessés dans un attentat à la voiture piégée qui s’est produit près du rond-point de 8 mars au faubourg de Walid à Homs.

Une source du gouvernorat a indiqué à Sana que des terroristes avaient fait exploser une voiture piégée stationnée près dudit rond-point, faisant 14 martyrs et 50 blessés et causant de grands dégâts dans les biens, les domiciles, les magasins et les voitures des civils.

Syrie: les USA, malades de leur puissance, veulent sur-armer les djihadistes.
S’ils le désiraient véritablement, les États-Unis pourraient rapidement trouver une voie vers la paix, en Syrie. La solution la plus simple, prônée depuis le début du conflit, serait de simplement faire cesser la violence en arrêtant l’afflux des armes. Or, certains intérêts supérieurs, que l’on retrouve dans les couloirs de Washington, Tel Aviv, Paris, Ankara et des capitales des pays du golfe persique, semblent avoir décidé du contraire. Fidèles à leurs méthodes de cow-boy, les autorités américaines mettent en place des situations qui font en sorte que la diplomatie ne puisse plus opérer. Washington et ses alliés sont ainsi prêts à prolonger une guerre civile sanglante, qui ravage depuis trois ans le peuple syrien, en acceptant le sacrifice de centaines de milliers de personnes, juste pour assouvir son objectif qui vise à renverser Bachar al-Assad et son gouvernement.

Tandis que Moscou fidèle à sa tradition, souhaite la reprise du dialogue à Genève entre toutes les parties, Washington se prépare donc à intensifier son soutien militaire aux rebelles, sur fond d’informations annonçant un regain de leurs activités. Pourtant, s’il existe un accroissement d’opérations militaires en Syrie, on le doit principalement à l’armée nationale qui conquiert, l’un après l’autre, les derniers fiefs occupés par les terroristes armés, dont les factions se font même la guerre entre elles. Les autorités américaines ont déclaré préparer un plan d’intensification du soutien militaire, apporté aux rebelles syriens, en prévoyant des missions d’entraînement, ainsi que des livraisons plus importantes d’armes aux rebelles basés en Jordanie, près de la frontière avec la Syrie et dont le roi est en ce moment, en visite officielle à Moscou.

Moscou qui regrette une fois de plus, l’exploitation à outrance du dossier ukrainien qui permet ainsi aux Etats-Unis la mise en place de sanctions diverses mais surtout de rompre, à peu de frais, leurs engagements dans la plupart des dossiers internationaux. Notamment en Syrie, où les parties s’étaient engagées à ne pas livrer d’armement, se contentant d’équipements divers comme du matériel de communication et médical. Faisant fi, encore une foi, des décisions internationales et du Conseil de Sécurité de l’ONU, l’axe Washington-Paris-Tel Aviv-Ankara peut enfin agir au grand jour, en officialisant son soutien, qui était de plus en plus difficile à dissimuler derrière les seules pétro-monarchies qui assuraient l’équipement et la formation des milices armées. Comme en atteste une vidéo, mise en ligne par des groupes rebelles dits modérés (c’est-à-dire encore sous contrôle de l’OTAN) stationnés en Jordanie, et malgré les dénégations du Pentagone, le plan prévoirait la livraison, via l’Arabie saoudite, de missiles sol-air portables et surtout de lance-roquettes antichar TOW, d’une portée de 4 kilomètres, capables de détruire des fortifications. Un armement des plus conséquents qui pourrait certes changer le rapport de forces, mais qui, pour de nombreux experts, pourraient également représenter une menace potentielle contre les intérêts américains ou leurs alliés. Car sur le terrain syrien, les armes changent facilement de propriétaires, au gré des intérêts ou des victoires d’une faction sur l’autre. Mais aussi au gré de la fidélité toute relative de certains groupes, lorsque l’on sait que près de 70% des combattants sont des djihadistes ou des islamistes durs.

Depuis le début de ce conflit armé, Moscou insiste sur la nécessité de poursuivre la recherche d’un règlement politico-diplomatique. La Russie n’a cessé d’appeler les belligérants à faire taire les armes et réitère son appel à l’opposition syrienne, y compris la Coalition nationale, à se désolidariser résolument des extrémistes et des bandits qui tuent des civils et apportent malheurs et souffrances au peuple en Syrie. A moins d’être complices, les politiques ne doivent pas servir de caution aux terroristes et à ceux qui se tiennent derrière pour dissimuler leurs projets de destruction de la Syrie.
Il est complètement hypocrite, de la part des Etats-Unis, de faire porter le fardeau de la violence sur les seules épaules du gouvernement syrien, après avoir déversé tant d’armes, d’argent et de logistiques militaires pour prolonger la guerre civile en cours. . Prorussia

Syria: As the bombs fall, the people of Damascus rally round Bashar al-Assad
The West may oppose Assad’s regime, but on the streets of the capital the people fear a greater evil
It was a simple three-hour trip from Beirut to Damascus. The border crossing caused no problems, and thereafter the journey was interrupted by only a handful of checkpoints. My first impression of the Syriancapital, too, was that it is surprisingly safe. I saw no armed men on the streets during the journey to my hotel, and in the city centre life appeared to be continuing as normal. Residents even claimed that President Assad often drives himself to his office from the relatively modest flat where he lives, and can sometimes be seen stuck in the rush-hour traffic. When I had lunch at a restaurant with a government minister, there was no visible security at all.
But after only a few hours in this city, it becomes clear that Damascus is not normal in the slightest. Several of its suburbs are held by rebel fighters, who pound government-held areas with mortars. These do not have the range to reach the city centre, but most people live under the shadow of constant attack. It is as if the residents of Clapham had conceived a desire to annihilate Wimbledon and Brixton, and Islington had declared war on Camden Town.
As with the Blitz, these attacks appear completely random. Many of the shells land harmlessly, or do not explode. Others cause mayhem. On Tuesday, one struck a school in Bab Touma (St Thomas’s Gate), killing one child and wounding roughly 40. And over the past few days the volume of the bombardment has escalated sharply. An accountant who lives in the affluent suburb of Jaramana told me that his area had been hit almost 15 times before breakfast that morning.
On Palm Sunday, I went to the Old City and walked up Straight Street, following the route taken by St Paul after he had been blinded (Kokab, the scene of his Damascene conversion, is now in rebel hands). At the Greek Catholic church, I watched ceremonies of breathtaking beauty – in precincts that had been struck twice in the past week, though happily causing no injuries. On the way back, I passed a man looking dazed next to his ruined car. A mortar had struck it just a few minutes earlier. When I picked up the shell casing, it was still warm.
Over the past few days, I have talked to shopkeepers, students, soldiers, doctors, a dentist, MPs and government ministers (including the minister for tourism, who must have the most thankless job in the world). On the basis of these conversations, I would judge not just that support for the regime is holding up, but that President Assad could very well win a popular election, even if carried out on a free and fair basis. Such elections are in fact due: the president must hold a poll before July 17 if he is not to exceed his constitutional term of office. An announcement is expected soon.
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/10770311/Syria-As-the-bombs-fall-the-people-of-Damascus-rally-round-Bashar-al-Assad.html
Syrie/Ukraine/OTAN : analyse géopolitique — Entretien avec Robert Steuckers
Dans le cadre d’un sujet de mémoire d’une étudiante à Bruxelles, Robert Steuckers nous délivre une brillante analyse historique et géopolitique sur la Syrie et l’Ukraine.

Il est revenu sur les révolutions tunisienne et égyptienne ainsi que sur les tentatives de déstabilisation de ces pays. L’Algérie, dont le régime militaire socialiste tente de résister, est sans doute la prochaine tentative de déstabilisation en Afrique du Nord. La Syrie reste une particularité dans ce qu’on appelle le « printemps arabe » et Robert Steuckers expose le rôle de l’armée et du régime baassiste dans le fonctionnement du pays. Nous apprenons aussi que le cas de la Syrie et de la Crimée sont liés historiquement, ce depuis le XIXe siècle, l’enjeu principal étant le contrôle de la Méditerranée orientale.

L’instrumentalisation d’un islam « radical » par le courant wahhabite dans le Caucase est aussi traité dans cet entretien, mais aussi le rôle que devait jouer l’Union Européenne dans la conférence de Genève II, ainsi que les réformes qui s’imposent dans le cadre des nominations des membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Ce brillant exposé de Robert Steuckers nous permet de disséquer les enjeux qui se déroulent dans le bassin méditerranéen oriental et le Moyen-Orient.

Pour rappel, Robert Steuckers est une grande figure de ce qu’on appelle la « Nouvelle Droite », ancien membre du mouvement GRECE et fondateur du mouvement « Synergies européennes ».

A diffuser très largement.

حمص القديمة : الجيش يسيطر على عدة كتل ومبان في باب هود ووادي السايح
L’armée arabe syrienne continue sa progression dans les quartiers de la vieille ville de Homs et contrôle nombre de bâtiments dans les deux quartiers de Bab Houd et de Wadi Sayeh, tuant nombre de terroristes et détruisant leurs armes.
Toujours dans la vieille ville de Homs, des unités de l’armée et des forces armées ont tué et blessé des terroristes dans le quartier de Bab Houd et au nord de l’église d’Om Zennar, et avorté leur tentative de prendre la fuite vers Jib Jandali.
En outre, l’armée a ciblé des rassemblements de terroristes à Dar Kabira, à Ghassibiya, à Hoch Hajjo, à Talbissa, à Ghanto, à Machejar Janoubi, à Ein Hussein et au sud du stade municipal à Rastan dans la banlieue de Homs, et leur avait infligé de lourdes pertes.
Dans la banlieue nord de Lattaquié, une unité de l’armée a détruit des entrepôts de munitions et de roquettes dans la zone de Salma

محافظة حمص : تسوية اوضاع 75 شخصاً من أحياء المدينة القديمة
Homs : 75 personnes armées du quartier de Jib Jandali dans la ville de Homs a été régularisée après qu’elles s’étaient rendues avec leurs armes aux services compétents.

Hezbollah | GEORGE GALLOWAY – SAYYED HASSAN NASRALLAH

بدء أعمال تأهيل الشبكة الكهربائية في معلولا بريف دمشق
Khamis : Réhabilitation prochainement des infrastructures de la localité de Maaloula
18 Avr 2014
Banlieue de Damas/ Le ministre de l’électricité, Imad Khamis, a affirmé que toutes les infrastructures dans la localité de Maaloula dans la banlieue de Damas, qui ont été détruites par les groupes terroristes armés, seront réhabilitées prochainement, soulignant que les ateliers de maintenance, qui ont commencé ce matin les travaux de réhabilitation du réseau électrique dans la localité, poursuivront le travail 24/24 pour le retour du courant électrique au plus tôt possible.
Lors de sa tournée aujourd’hui à Maaloula, le ministre a souligné l’ampleur du sabotage perpétré par les groupes terroristes armés dans la localité.
« Aucun mot ne peut décrire la rancune des terroristes qui avaient détruit les églises et les couvents de Maaloula », a indiqué Khamis qui a assuré que ceux-ci ne peuvent jamais détruire l’unité nationale ni porter atteinte à la volonté du peuple syrien.
Pour sa part, le gouverneur de la banlieue de Damas, Hussein Makhlouf, a affirmé que toutes les potentialités seront conjugués pour retourner à la vie normale dans la localité, soulignant le début de l’évaluation des dommages pour que les services techniques opérant au gouvernorat commencent la réhabilitation.
De même, le patriarche Moussa Khoury, vicaire patriarcal d’Antioche et de tout l’Orient pour les grecs orthodoxes, a fait savoir que la guerre contre le terrorisme renforcera l’unité du peuple syrien de par les sacrifices de l’armée arabe syrienne.
L’archevêque a indiqué que des icônes antiques ont été volées et transportées des églises et des couvents de Maaloula par les experts qui accompagnaient les groupes terroristes dans la localité.
En outre, une délégation regroupant des journalistes et des personnalités culturelles et politiques, a rendu visite à la localité de Maaloula.
La délégation s’est dite choquée devant l’ampleur du sabotage perpétré par les groupes terroristes armés dans la localité.
« La Syrie vaincra le terrorisme de par les sacrifices de son armée et la fermeté de son peuple », ont assuré les membres de la délégation http://sana.sy/fra/51/2014/04/18/539788.htm


Maaloula la Ville Chérie de tous les Syriens
Une émissions Spéciale de la TV Syrienne Al Ikhbarya en direct du Monastère Mar Takla (Sainte-Thècle )
تغطية مباشرة من معلولا || موفدة الإخبارية السورية وفاء شبروني

Azouzi

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Syrie: les Combats d’une Main et la Construction de l’autre

  1. Ping : Syrie: les Combats d'une Main et la Constructio...

  2. charles dit :

    VOICI LA PLUS MERVEILLEUSE DES POESIES; ELLE EST COURTE MAIS ELLE EN DIT LONG..
    «  »Quand les cloches des Eglises subissent des coupures d électricité en Syrie (panne ou actes de destruction des mercenaires), les Minarets voisins appellent à la Prière, entre autres du Vendredi Saint et vice versa pour la prière du Joum3a ou les Fêtes Adha wa Al Fitr…etc »
    ———————————–
    Hier à 15 h en Syrie, voici ce qui se chantait, Al Joum3a Al Hazina (Le Triste Vendredi)
    Dédié à ceux qui n ont pas pu se rendre sur place, hélas, pour en assister, une petite consolation.
    Surtout en mémoire de ceux qui sont partis à jamais, RIP et nous ne vous oublions pas …Nos pleures chaudes vous accompagnent..
    Pour la Syrie quand elle voit qu un de ses enfants est parti, c est une larme de plus qui coule de son oeil …
    وا حبيبي وا حبيبي أي حال أنت فيه
    من رآك فشجاك أنت أنت المفتدي
    يا حبيبي أي ذنب حمل العدل بنيه
    فأزادوك جراحاً ليس فيها من شفاء
    حين في البستان ليلاً سجد الفادي الإلة
    كانت الدنيا تصلي للذي أغنى الصلاة
    شجر الزيتون يبكي و تناديه الشفاء
    يا حبيبي كيف تمضي أترى ضاع الوفاء

    Refrain:

    وا حبيبي وا حبيبي أي حال أنت فيه
    من رآك فشجاك أنت أنت المفتدي
    يا حبيبي أي ذنب حمل العدل بنيه
    فأزادوك جراحاً ليس فيها من شفاء

    Et mon bien-aimé (Wa habibi), mon bien-aimé
    Dans quel état ils t ont mis
    Celui qui t as aperçu ne fait que pleurer
    Tu as accepté d être le seul choisi pour le sacrifice

    Mon bien aimé, Mon bien aimé
    Quelle faute as tu commise afin que les peuples t en chargent
    Ils ont aggravé et alourdi tes blessures
    Jusqu à qu elles ne guérissent à jamais

    Au jardin des oliviers et pendant cette nuit sombre
    Tu t es agenouillé devant le Créateur
    Pour prier pour la Vie
    Avec ceux à qui , le créateur a donné espoir et vie

    Même les oliviers sanglotaient mais avec un silence assourdissant
    Et les lèvres tremblantes de l Homme t appelaient
    Mon bien aimé, comment se fait il que tu es parti
    Et est ce que la loyauté pourrait elle partir à jamais
    ——————————————

    J'aime

  3. azouzi & Maha dit :

    Merci mon frere et Ami Charles,vous savez toujours choisir vos Mots au moment ou j’ai le plus besoin pour Calmer mes Maux,

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s