Terrorist stand no chance against Iraqi nation.. » Rouhani « 

Mossoul Irak +Daech

Mossoul Irak +Daech

Terrorist stand no chance against Iraqi nation

Maliki: l’armée irakienne a subi un « revers », pas une « défaite »

Le Premier ministre irakien Nouri Maliki a affirmé que ses forces tentaient désormais de stopper l’avancée des terroristes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).
« Nous ferons face au terrorisme et mettrons en échec le complot », a assuré dans un discours télévisé Maliki après avoir limogé de hauts commandants accusés d’avoir fui le champ de bataille au début de l’offensive.
« Un revers n’est pas une défaite », a-t-il dit en assurant que les forces armées avaient « réussi à stopper l’escalade ».
Le Premier ministre irakien a qualifié de « falsification » le fait d’appeler les éléments du groupe terroriste l’EIIL de « rebelles », appelant les tribus à dénoncer les criminels qui travaillent pour un agenda extérieur.
Selon lui, ce qui se passe est un complot et un projet régional odieux en collaboration avec certaines forces politiques irakiennes.

Irak: Maliki limoge des hauts commandants, accuse l’Arabie saoudite
Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a limogé mardi plusieurs hauts commandants des forces de sécurité qui ont échoué à contrer l’avancée des extrémistes dans le pays.

Le général Mahdi al-Gharawi, le commandant en chef responsable de la province de Ninive (nord), la première à être tombée en grande partie aux mains des extrémistes de l’«Etat islamique en Irak et au Levant» (EIIL), figurait parmi les officiers démis de leurs fonctions, selon un communiqué officiel diffusé par la chaîne publique al-Iraqiya.

M. Maliki, chef des forces armées irakiennes, a parallèlement limogé le général Hedayat Abdel Karim, chef de la troisième brigade d’infanterie et décidé de le traduire devant un tribunal militaire pour désertion, a ajouté le communiqué.

Il a ordonné à l’état-major de former des conseils de discipline pour enquêter sur les officiers ayant «abandonné leurs positions».

====================
L’Irak accuse l’Arabie
====================

Le PM irakien a également accusé Riyad d’apporter un «soutien financier et moral aux groupes terroristes» et rejeté sur l’Arabie saoudite la responsabilité des massacres de civils perpétrés par les extrémistes en Irak.

M. Maliki a en outre conseillé au royaume saoudien de «se concentrer sur ses propres problèmes et de faire en sorte qu’il n’y ait plus de discrimination dans ce pays».

L’Arabie saoudite, qui réprime dans le sang et interdit toute manifestation dans le royaume wahhabite, avait ouvertement accusé lundi M. Maliki de pratiquer «une politique abusive à l’égard de la communauté sunnite» de l’Irak. Une politique qui, selon Riyad, «a poussé le pays au bord de la catastrophe».

Mardi, de hauts responsables sunnites et chiites, dont M. Maliki et son rival, le président du Parlement Ossama al-Noujaifi, se sont engagés à poursuivre le dialogue et à préserver l’unité du pays, selon un communiqué commun lu à la télévision.

Avancée de l’armée

Les décisions de M. Maliki interviennent alors que les forces irakiennes marquent des avancées remarquables sur les terroristes.

Dans la nuit de lundi à mardi, l’armée régulière est parvenue à repousser les extrémistes qui ont «lancé une attaque à l’arme automatique» contre Baqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad à indiqué un général.

Dans la province de Kirkouk, elle a aussi écarté les terroristes à Bachir.

L’armée irakienne a également renforcé son emprise sur la région entre la capitale Bagdad et la ville de Balad dans la province de Salaheddine (est).

«Nous avons des raisons de croire que les forces armées irakiennes durcissent leur résistance et leur dispositif de sécurité», a déclaré le contre-amiral John Kirby, porte-parole du ministère américain de la Défense.

L’«EIIL» appuyé par d’anciens militaires de l’armée de Saddam Hussein s’est emparé en une semaine d’une région irakienne englobant la province de Ninive, dont Mossoul, deuxième ville du pays, ainsi que d’une partie de la province de Salaheddine.

Dans les régions occupées, les terroristes perpètrent des exécutions sommaires, contraignant des milliers d’habitants à fuir leurs foyers.
http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=12290&cid=304#.U6G-kZR5OnM

===================
Mercredi, 18 juin 2014
Irak/Syrie : Riad et Ankara à couteaux tirés?
===================

IRIB- « L’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie se sont rangés dans un même axe suite au déclenchement de la crie en Syrie.
Mais, au fil du temps, les divergences se sont aiguisées, entre les deux pays et se sont étendus jusqu’aux questions intérieures irakiennes, et ce à telle enseigne que l’axe Ankara/Riad a cessé d’exister et les deux capitales s’accusent, ouvertement, d’ingérence en Irak » rapporté le site d’information al-Ahed. Faisant référence à ces profondes divergences entre la Turquie et l’Arabie Saoudite sur les évolutions en Irak, les sources politiques bien informées estiment que cela a affecté le processus ordinaire des relations entre un certain nombre de courants et de forces sunnites d’Irak, à tel point que l’occasion d’un accord et d’une entente entre ces deux pays, de créer une grande alliance, n’existe plus. Selon ces sources, Riad accuse Ankara d’ingérence dans les affaires intérieures d’Irak, et estime que la récente visite d’Oussama Al-Noujaifi , chef de l’Alliance de Mottahedoun ainsi que celle d’Ayad al-Samarra, Secrétaire du parti islamiste irakien en Turquie et leurs entretiens avec les autorités turques sont les signes évidents d’ingérence d’Ankara en Irak. L’objectif de ces visites était de débattre de la formation du futur gouvernent irakien et des positions des sunnites à ce propos. Y réagissant, le Premier ministre irakien, Nourri al-Maliki a dit qu’il était loin de digité et de grandeur d’Irak de voir ses hommes politiques de suivre les étrangers et d’exécuter leurs ordres. Selon les sources proches de la Coalition Al-Arabiya et Mottahedoun les divergences entre l’Arabie Saoudite et la Turquie ont faite naitre deux fronts opposés en Irak.
Primo : La coalition de Mottahedon et du parti islamique, soutenu par Ankara.
Secundo : La coalition Al-Arabiya et Diyali est notre identité et l’Alliance nationale « Wataniya , dirigé par Iyad Alaoui, et appuyée par Riad. Ces deux blocs adversaires, appuyés par l’Arabie saoudite et la Turquie, cherchent à s’attirer, chacun, le plus des forces et des personnalités irakiennes. Le point intéressent à souligner, c’est que l’axe constitué, après le déclenchement, du trio Arabie/Turquie/Qatar, est en train de s’effondre à tel point que la Turquie et le Qatar, qui soutiennent certains groupes terroristes proches d’Al-Qaïda en Syrie, se trouvent désormais d’un côté et de l’autre côté, se situe l’Arabie Saoudite qui appuie le groupuscule dit « l’Armée libre syrienne ». En tout état de cause, il y a, actuellement, un transfèrement de divergences Arabie/Qatar/Turquie, de la Syrie vers l’Irak.

http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/329278-irak-riad-et-ankara-%C3%A0-couteaux-tir%C3%A9s
Azouzi

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Terrorist stand no chance against Iraqi nation.. » Rouhani « 

  1. Ping : Terrorist stand no chance against Iraqi nation....

  2. B-H dit :

    président syrien Bachar Al-Assad,a reçu un message de félicitations du président algerien Abdelaziz Bouteflika,à l’occasion de sa réélection pour un nouveau mandat présidentiel.
    http://breakingnews.sy/ar/article/41029.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s