Attaque suicide à Dahr al-Baïdar: le général Abbas Ibrahim visé

Liban

Liban


Attaque suicide à Dahr al-Baïdar: le général Abbas Ibrahim visé

Le directeur général de la Sécurité publique, le général Abbas Ibrahim

Le directeur général de la Sécurité publique, le général Abbas Ibrahim

Les mises en garde contre de nouveaux attentats et assassinats terroristes au Liban semblent être réelles. Le directeur général de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim a échappé ce vendredi à un attentat suicide.
Peu avant midi, un terroriste arrêté pour être fouillé s’est fait exploser à un point de contrôle des Forces de sécurité intérieure (FSI) à Dahr al-Baïdar dans l’est du Liban.
Le général Abbas Ibrahim a assuré que l’explosion a eu lieu avant son passage à ce point de contrôle.

Un membre des FSI est tombé en martyre et 32 autres, dont la majorité de civils, ont été blessés, a précisé le correspondant d’AlManar, citant des sources du Ministère de la Santé.
Selon le juge Sakr Sakr, la charge placée dans la voiture piégée, une Nissan de type Murano, était de 25 à 30 kilos. Un mini-bus et 4 voitures ont été brulés par l’explosion.
Une pièce d’identité au nom de Loutfi al-Jabaoui, 30 ans, a été retrouvée sur le lieu de l’explosion, rapporte l’Agence nationale d’information (Ani). Il s’est avéré qu’il s’agissait d’une fausse carte d’identité vraisemblablement utilisé par l’auteur de l’attentat suicide.

Certains observateurs ont établi un lien entre cet attentat et l’arrestation d’une vingtaine d’arabes et étrangers faisant partie d’une cellule qui projetaient des attentats terroristes au Liban.
Après cet attentat, plusieurs routes on été fermées à la circulation à Beyrouth et des barrières ont été installées autour du ministère de l’Intérieur.
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=178605

==================================================================
La banlieue-sud a échappé au pire: des attentats contre les hôpitaux
=================================================================

hopital

hopital

Décidément, la cruauté des terroristes d’Al-Qaïda ne connait pas de limite. La banlieue sud de Beyrouth a évité le pire ces dernières heures.
Des attentats terroristes étaient planifiés pour détruire ses hôpitaux, si ce n’est la vigilance de la résistance et des services de sécurité libanaise.
Le drame aurait du se perpétrer dans la nuit de lundi à mardi. Selon des sources citées par le quotidien libanais AlAkhbar, « un groupe de terroristes planifiait une série d’attentats visant trois hôpitaux dans la banlieue de Beyrouth ».
« Les brigades Abdallah Azzam, une filière d’Al-Qaïda au Liban, est chargé de mettre à exécution ce plan », a-t-on ajouté de même source.
Des sources sécuritaires libanaises ont pour leur part indiqué que « les informations communes entre les renseignements de l’armée et le Hezbollah ont abouti à dévoiler le plan qui visait de faire exploser l’hôpital Al-Rasoul al-Aazam (S).
« Un véhicule de type X5 et deux motos ont été repérées dans les alentours de l’hôpital Al-Rasoul al-Aazam alors qu’ils le surveillaient », ont indiqué de leur côté, les forces de sécurité interne (FSI). Sept personnes, dont des Libanais, Syriens et Palestiniens ont été arrêtées jusqu’à mardi après midi.
Des sources proches du Hezbollah évoquent « un lien entre le plan terroriste avorté et le putsh dirigé par la Turquie, l’Arabie et le Qatar en Irak ».
Et d’ajouter : « Ces attentats avaient pour but de secouer la scène libanaise, à l’instar de l’Irak, et ce, dans l’objectif d’embraser les tensions confessionnelles au sein des sympathisants de la résistance ».
Ces sources évoquent également les rumeurs sur un lien présumé entre ce plan maléfique et le camp des réfugiés palestiniens de Bourj al-Barajné (proche de l’hôpital al-Rassoul).
« Un tunnel liant les camps de Sabra et de Bourj al-Brajné aurait été découvert, et des banderoles soutenant l’EIIL auraient été arborées dans les camps palestiniens », ont prétendu ces rumeurs relayés par certains médias et réseaux sociaux.
Or, les sources proches du Hezbollah précisent que « des services de renseignement étrangers ont récemment mis un plan visant à ouvrir le dossier des camps de réfugiés palestiniens au Liban, après leur échec dans l’incitation à un conflit confessionnel dans les régions libanaises ».
« Ce ne sera pas le dernier acte terroriste, vu que les pays soutenant les terroristes veillent à adopter les mêmes moyens, or les yeux de la résistance restent ouverts », conclut cette source.

document

document

Par ailleurs, dans le cadre des rumeurs visant à terroriser la population, le site Mulhak.com a publié un document selon lequel les groupes terroristes planifient des attentats à la voiture piégée visant l’aéroport et plusieurs villes dans le sud du pays. Ainsi que l’assassinat des politiciens et des hommes de religion.
Notons qu’un plan de sécurité a également été mis en place dans le sud du Liban afin de contrôler de près les cellules des partisans des Brigades Abdallah el-Azzam. Le plan de sécurité du Sud devrait, en principe, être appliqué tout au long du mois de ramadan.
Source: AlAkhbar + AlHadath News
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=2&cid=23&frid=18&seccatid=23&eid=178110

===========================================================================
Liban: Important coup de filet anti-terroriste, une cellule d’étrangers arrêtés
===========================================================================

Armée Libanaise

Armée Libanaise

A la lumière des informations faisant état d’un plan terroriste visant plusieurs régions libanaises ou des tentatives d’assassinat de certaines personnalités.
Des membres de la Sureté Générale et des Forces de la Sécurité interne (FSI) ont perquisitionné vendredi matin un hôtel dans la rue commerçante d’al-Hamra. Les services de sécurité avaient reçu des informations sur la présence d’une cellule terroriste, une vingtaine d’étrangers, dans l’hôtel Napoléon.
Selon des sources sécuritaires, 22 membres de cette cellule (26 terroristes) ont été arrêtés. Ils entendaient viser une conférence du mouvement Amal prévue ce vendredi matin au palais de l’Unesco à Beyrouth.
Le mouvement Amal a ainsi décidé, pour des raisons de sécurité, d’annuler la conférence qui devait rassembler de nombreuses personnalités dont le président Nabih Berry.
Le chef de la sureté générale, Abbas Ibrahim, est également l’une des personnalités visées par cette cellule, a-t-on ajouté de même source.

Arrestation d’un membre des brigades Azzam
===================================

Dans ce contexte, le quotidien libanais as-Safir a rapporté ce vendredi que l’armée libanaise a renforcé les mesures de sécurité, notamment dans la banlieue sud de Beyrouth, après des informations sur la planification d’un éventuel attentat terroriste par un groupe lié au cheikh takfiriste Sirajeddine Zreikat, guide spirituel des Brigades Abdallah Azzam, une filière d’Al-Qaïda au Liban.
Cheikh Zreikat, responsable des deux attentats suicide ayant visé l’ambassade iranienne à Bir Hassan, se trouve actuellement dans une région syrienne proche de la frontière libanaise.
Citant une source de sécurité, le journal as-Safir précise que ces mesures interviennent au moment où les renseignements militaires ont récemment arrêté un ressortissant syrien à Tarik Jdidé (Beyrouth) impliqué dans le financement des Brigades Abdallah Azzam, et d’avoir un lien avec un chef takfiriste ayant fourni à Naïm Abbas, le numéro deux du groupe (arrêté par l’armée en février), des roquettes destinées à viser la banlieue sud de la capitale.
Selon cette même source, les renseignements étrangers ont mis en garde contre des attentats visant des hôpitaux dans la banlieue sud de Beyrouth et d’autres régions libanaises ou des tentatives d’assassinat de certaines personnalités.
Il est à noter que les services de sécurité ont coupé par précaution les rues menant à certains hôpitaux dans la banlieue, dont notamment l’hôpital Al-Rassoul al-Aazam (S).
Et de poursuivre : les services de sécurité prêtent une attention particulière sur quelques camps de réfugiés palestiniens soutenant les groupes takfiristes, quelques camps de réfugiés syriens accueillant les groupes armés ayant fui la Syrie et notamment les frontières libano-syriennes abritant les insurgés ayant fui Yabroud et le Qalamoun.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=178528
AZOUZI

Advertisements

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Attaque suicide à Dahr al-Baïdar: le général Abbas Ibrahim visé

  1. Ping : Attaque suicide à Dahr al-Baïdar: l...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s