Gaza:Israël perd encore des soldats,son armée se venge contre les civils

Gaza:Israël perd encore des soldats,son armée se venge contre les civils
Malgré l’offensive israélienne sanguinaire qui fauche la vie de civils palestiniens et surtout celle des enfants de la bande de Gaza, la résistance palestinienne continue de frapper fort les soldats sionistes dans leurs tanks aux alentours de Gaza.

Elle a tiré ce mardi quatre missiles sur Tel Aviv et dix autres sur Ashkelon.

Les brigades Ezzedine el-Qassam, branche armée du Hamas, ont déclaré avoir tué ces dernières 24 heures 19 soldats sionistes dont cinq dans une attaque contre une importante tour militaire appartenant à la brigade Nahal Oz à l’Est de Choujayah.

Dans un communiqué, les brigades al-Qassam ont indiqué avoir effectué une descente derrière les lignes de front de l’ennemi et tué tous ceux qui étaient dans ladite tour. Les combattants ont tenté de capturer un soldat mais la situation sur le terrain ne l’a pas permis, et les combattants sont rentrés sains et saufs, affirme le communiqué de la branche armée du Hamas.

Révélant les détails de cette opération héroïque, al-Qassam a indiqué dans son communiqué qu' »un groupe de commando d’élite de neuf combattants est parvenu lundi à 18h45 à effectuer une descente derrière les lignes de front de l’ennemi.

Les combattants ont attaqué une importante tour militaire renforcée appartenant à la brigade de « Nahal Oz », et qui abrite un grand nombre de soldats israéliens. Le commando a ouvert le feu et tué tous les soldats présents. Nos combattants ont confirmé avoir éliminé 10 militaires et blessés d’autres. Ils ont aussi saisi une arme portée par les soldats d’élite sionistes, de type Tavor et dont le numéro est (X95438522900). Tous les combattants sont rentrés sains et saufs grâce à Dieu) ».

Par ailleurs, et selon la chaine de télévision panarabe al-Mayadeen, les brigades de Jihad Jibril, branche armée du Front populaire de Libération de la Palestine, ont tiré des missiles sur le siège des renseignements israéliens à Rafah.

Les brigades de la résistance nationale, branche armée du Front démocratique pour la libération de la Palestine, ont affirmé avoir attaqué un véhicule de transport de troupes par une roquette RPG à l’Est de Maghazi, au centre de Gaza.

Les brigades al-Qassam ont frappé un autre véhicule de transport de troupes dans la région de kissoufim à l’est de Khan Younes par un missile téléguidé de type Cornet.

Les brigades al-Qods, branche armée du jihad islamique, ont bombardé des véhicules militaires israéliens qui menaient une incursion à l’Est de la ville de Gaza à l’aide de cinq obus de mortiers.

Israël reconnait

Bien qu’Israël ne fournisse jamais de bilan exact sur le nombre de ses soldats tués, il a enregistré de lourdes pertes lundi avec la mort de 10 soldats.

Quatre de ses soldats, des tankistes, ont aussi été tués lundi par un tir de mortier le long de la frontière avec l’enclave palestinienne, toujours selon l’armée.

Les médias israéliens avaient d’abord fait état de victimes civiles. Un cinquième militaire est tombé au combat à Gaza plus tôt dans la journée.

Israël avance le chiffre de 53 soldats tués depuis le lancement de son offensive contre l’enclave palestinienne, le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Liban en 2006.

Trois colons israéliens ont été aussi tués par des tirs de roquettes palestiniennes ou d’obus de mortier.

De son côté, la deuxième chaine de télévision israélienne a assuré que 51 soldats israéliens ont été transportés à un hôpital à Ashkelon dans les dernières 24 heures, certains sont dans un état grave.

Selon cette source, quatre autres soldats ont été évacués à un hôpital de Tel Aviv, dont trois sont dans un état grave. Plus de 400 soldats israéliens ont été blessés depuis le début de l’offensive israélienne.

Netanyahu veut une guerre durable

P6

Le Premier ministre sioniste Benjamin Netanyahu a appelé les Israéliens à se préparer à une longue campagne militaire contre la Bande de Gaza.

Dans une allocution télévisée suite à la mort de soldats à Gaza, Netanyahu a dit que les colons « ne peuvent vivre sous la menace des roquettes et les tunnels de la mort », ajoutant que « l’offensive sur Gaza ne prendra fin qu’après la destruction des tunnels et le désarmement de la résistance ».

Un haut officier critique les autorités israéliennes

Les sites d’informations électroniques israéliens ont rapporté d’un haut officier militaire israélien son appel aux autorités politiques de « décider soit de nous laisser entrer à Gaza soit d’en sortir immédiatement ».

Dans une interview avec le Yediot Aharonot, ledit officier a indirectement critiqué le fait de ne pas avoir classé l’opération actuelle en tant que guerre dans tout le sens du terme.

« Peu importe ce que la direction politique classifie ce qui se passe. Pour les soldats, c’est une guerre et nous devons mener la bataille là où c’est nécessaire, et non selon le désir du public, parce que la guerre n’est pas un show télévisé ou un reality-show », a-t-il ironisé.

Cet officier a toutefois reconnu l’incapacité d’Israël de détruire tous les tunnels à Gaza, se disant surpris par le rapport entre ces tunnels et la haute hiérarchie de la direction du Hamas.

Attaques contre les civils démunis

Toujours incapable de mettre fin aux tirs de roquettes palestiniens, Israël se venge contre les civils et bombarde aveuglément les quartiers résidentiels de Gaza.

Vingt-six Palestiniens sont tombés en martyre aux premières heures de la journée de mardi dans d’intenses frappes de l’armée israélienne sur l’ensemble de la bande de Gaza, selon les services de secours palestiniens.

Parmi ces 26 Palestiniens tués figurent au moins 9 femmes et 4 enfants, tués dans des frappes à Rafah (sud) et dans des tirs d’artillerie israéliens sur le camp de réfugiés de Bureij (centre) qui ont fait 11 morts à eux seuls mardi matin, a indiqué Achraf al-Qoudra, porte-parole des secours à Gaza.
L’aviation israélienne a bombardé le domicile de la famille Najjar à Khan Younès (sud de Gaza), faisant 17 martyrs et des dizaines de blessés.

Samedi dernier, 21 membres de la même famille ont trouvé la mort dans le bombardement de leur domicile à Khan Younès.

A Rafah, un journaliste palestinien Bahaeddine al-Gharib et sa fille Ola ont été tués lorsqu’un drone israélien a bombardé des passants sur un trottoire.

A ce jour, il y a eu plus de 1156 martyrs palestiniens, dont plus de 230 enfants et 6700 blessés. Lundi seulement, au premier jour de la fête, 60 Palestiniens sont tombés en martyre. Et ce mardi, 100 martyrs sont arrivés aux hôpitaux de Gaza, affirment les services de secours palestiniens.

Nuit de destructions

La nuit de lundi à mardi fut particulièrement meurtrière et destructrice.

Les bombardements se sont intensifiés lundi soir et mardi matin dans la bande de Gaza, l’armée israélienne menant notamment plusieurs frappes sur la ville de Gaza, y compris sur les locaux de la télévision et de la radio du Hamas à Gaza.

Vers 19H15 (16H15 GMT), Israël avait demandé à la population civile de zones proches de la ville de Gaza d’évacuer « immédiatement ».

L’aviation israélienne a notamment bombardé la maison d’Ismaïl Haniyeh, le dirigeant du Hamas à Gaza, qui se trouve dans le camp de réfugiés de Chati (nord-ouest de Gaza), où huit enfants et deux adultes avaient été tués lundi. (voir photo)

Commentant cette attaque sioniste, Haniyeh a dit que sa maison ne diffère point du reste de maisons palestiniennes, assurant que la destruction des pierres ne pourra affecter le moral et la volonté du peuple palestinien.
L’aviation israélienne a considérablement multiplié ses raids sur tout le territoire de la Bande de Gaza.

maison_haniyeh

maison_haniyeh

Ainsi des ministères gouvernementaux, des bureaux médiatiques appartenant au Hamas, des mosquées, des quartiers résidentiels entiers, des maisons de dirigeants du Hamas, le port de Gaza et des centres qui abritent des réfugiés ont été tous violemment bombardés.
De même, la seule centrale électrique qui alimente la Bande de Gaza et qui était jusque là active a été bombardée.

Les avions israéliens ont mené deux raids contre l’aéroport international de Gaza à l’Est de Rafah.

Selon le site d’information palestinien alray.ps, le nombre de maisons détruites par l’occupation israélienne a atteint les 570 maisons, la plupart d’entre elles ont été complètement détruites. De plus, les terrains agricoles sont largement bombardés.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=184380&frid=18&seccatid=20&cid=18&fromval=1

AZOUZI

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Gaza:Israël perd encore des soldats,son armée se venge contre les civils

  1. Ping : Gaza:Israël perd encore des soldats,son ar...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s