L’armée syrienne frappe Daesh à Tabaka : 140 tués. Les Sukhoï interviennent

L’armée syrienne frappe Daesh à Tabaka : 140 tués. Les Sukhoï interviennent

Plus de 140 miliciens takfiris de l’Etat islamique (Daesh) ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une embuscade tendue par l’armée syrienne pour défendre l’aéroport de Tabakat, dernier bastion gouvernemental dans le gouvernorat de Raqqa, conquis presque entièrement par l’EI.

Selon des sources proches de l’armée régulière, celle-ci avait bien préparé son coup en installant un grand nombre d’engins explosifs sur l’entourage de l’aérodrome, avant d’attirer les miliciens vers le piège. Le nombre des assaillants diffère d’un media à l’autre. Selon al-akhbar, il s’élève à près de 300 alors que le correspondant du journal assafir

assure qu’ils étaient de l’ordre de 200, dont la moitié des étrangers.

Comme de coutume, avant l’assaut des insurgés takfiris, deux kamikazes conduisant chacun d’eux une voiture piégée avaient été dépêchés successivement pour ouvrir une brèche vers l’aérodrome. Mais tous deux ont échoué dans leur

mission, leurs voitures ayant été détruites avant leur arrivée au rempart de l’aéroport. Le second suicidaire a été identifié comme étant le saoudien Majed Sahim (voir photo à droite). Il était arrêté dans son pays pour des accusations liées au terrorisme et a été relaché pour se rendre en Syrie.

À peine les miliciens dépêchés par Daesh ont lancé l’attaque, à partir de trois axes, rapporte assafir, que les engins explosifs ont été activés, avec l’appui de l’artillerie et des avions de combat.

Parmi les tués de Daesh figurent deux de ses dirigeants : Abou-l-Mathna le Belge, Abou Saïf le britannique et Abou Sarah al-Ansari.

« L’assaut contre l’aéroport de Tabakat n’a rien de facile, en raison des fortifications qui le protègent et des renforts qui ont été envoyés dernièrement », explique une source syrienne pour assafir. Selon laquelle l’aéroport dispose aussi d’une ceinture sécuritaire de plusieurs kilomètres protégée par l’artillerie et l’aviation syriennes.

« Les avions cargos de type ‘Youchen’ n’ont jamais suspendu leur atterrissage sur l’aéroport, et jamais ils n’ont été menacés, preuve que l’aéroport est encore sécurisée », poursuit-il.

Selon l’agence officielle syrienne Sana, après avoir fait échouer l’attaque de Daesh, l’armée syrienne est parvenue aussi à libérer la localité voisine de Ojeil.

Désinformation de Daesh

Pour leur part, les sites d’infos proches de la milice takfirie se sont lancés dans une campagne pour

camoufler la réalité des faits à Tabakat. Pendant la nuit, ils propageaient que leurs miliciens se sont emparés de l’aéroport et se sont mis à le ratisser. Lorsqu’au matin s’est avérée l’inexactitude de leur version, ils continuent à nier les faits et diffusent que les combats se poursuivent dans ses parages.

De nouveaux Sukhoïs

Selon le site d’information libanais al-Hadath News, des avions russes de type Sukhoï participent ces derniers temps aux raids aériens lancés par l’armée syrienne contre les repaires de Daesh.

« Ce genre d’avion n’ont jamais été utilisés auparavant… ils ont réalisé des objectifs importants en bombardant des convois importants de Daesh et en lui infligeant des pertes considérables », indique une source sécuritaire syrienne pour le site…

La source a nié l’existence d’un lien entre cette recrudescence des attaques contre Daesh ces derniers temps avec l’entrée en jeu des avions américains en Irak.

« Cette escalade est liée aux informations qui sont parvenues au commandement de l’armée et selon lesquelles un certain nombre de commandants de Daesh, dont de nombreux étrangers sont arrivés à Raqqa », a-t-il poursuivi.

Certains sites d’informations s’étaient alors alarmés, propageant que des avions américains se sont mis à bombarder des repaires de Daesh en Syrie.

Daesh exécute son responsable des renseignements

Daesh exécute un de ses responsables

Abou Oubaïda le marocain.

Abou Oubaïda le marocain.

Selon al-hadath News, citant des comptes Twitter de l’EI, celle-ci a exécuté dernièrement l’un de ses plus hauts responsables, l’accusant d’avoir collaboré avec des renseignements occidentaux.

Ce responsable qui est l’équivalent du chef des renseignements était connu sous l’appellation Abou Oubaïda le marocain. Il a été accusé par l’Instance juridique d’avoir collaboré avec la Grande Bretagne.

Il serait également impliqué dans la mort d’un célèbre dirigeant d’Al-Qaïda, Abou Khaled al-Souri qui commandait la milice Ahrar al-Cham, l’une des composants de la coalition de milices pro saoudienne le Front Islamique.

Originaire d’Alep, Abou Khaled était très proche de la sphère des dirigeants historiques d’Al-Qaïda, dont Oussama ben Laden, son successeur Ayman al-Zawahiri, sans oublier le fondateur des « jihadistes arabes » en Afghanistan, cheikh Abdallah Azzam. Il a combattu en Afghanistan, en Tchétchénie, puis en Irak aux côtés de Zarkaoui, puis d’Abou Omar al-Baghdadi.

Photo de Zahran Alouche et Abou Oubaida

Photo de Zahran Alouche et Abou Oubaida

Ayant fondé sa propre milice, « Ahrar al-Cham » qui s’est ralliée ultérieurement à la coalition des milices pro saoudienne le Front Islamique, il avait été chargé par al-Zawahiri en personne pour mettre fin à la guerre impitoyable que se sont livrés les deux frères ennemis d’Al-Qaïda en Syrie, Daesh et le front al-Nosra.

Il a péri le mois de février dernier, dans une violente explosion qui a ravagé son siège dans le quartier al-Halak à Alep.

Sa mort avait été imputée à Daesh, soupçonné d’avoir voulu sa tête pour venger la mort de son numéro deux en Syrie Haji Bakr, (Abou Bakr al-Baghdadi ; ancien général de l’armée irakienne de Saddam Hussein, Samir Abed Mohammad).

Daesh lui en voulait aussi pour sa position en faveur du Nosra dans son désaccord meurtrier avec lui. D’autant plus que c’est en fonction de sa consultation que Zawahiri l’avait désavoué en Syrie.

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=187889&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Une vidéo montrant le plan que Daech « ISIS » a mi pour attaquer


AZOUZI

Advertisements

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’armée syrienne frappe Daesh à Tabaka : 140 tués. Les Sukhoï interviennent

  1. Ping : L’armée syrienne frappe Daesh &agr...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s