Les Etats-Unis lâchent Kobané……………

Les Etats-Unis lâchent Kobané

Le 8 octobre, le commandement américain au Moyen Orient a prévenu que la ville kurde de Kobané n’avait pas d’intérêt stratégique pour la « coalition ». Si Kobané avait du pétrole, le point de vue serait différent. Donc, il laissera massacrer les kurdes par les sunnites de l’EI., sans intervenir.

Il est vrai qu’intervenir sans troupes au sol serait impossible, les djihadistes s’étant déjà infiltrés dans la population. Mais ce lâchage oblige à poser d’autres questions. La plus fondamentale est celle de savoir si la guerre déclenchée il y a deux semaines par Obama, et annoncée à grand fracas, n’est pas une simple mascarade. En fait, les grands alliés de l’Amérique sont les Etats sunnites pétroliers, Arabie saoudite et Emirats. Or ceux-ci ont toujours financé les djihadistes eux-mêmes sunnites. Ils continuent sans doute à le faire, tout en les combattant mollement avec leur aviation. Ils veulent essentiellement les empêcher de se retourner contre eux, et pour cela, il faut payer.

Mais les Etats-Unis sont également soucieux de conserver les bonnes grâces de la Turquie. Celle-ci verra d’un bon oeil le massacre des kurdes syriens. Elle pourrait intervenir, car elle dispose, elle, de troupes au sol. Mais elle ne fera rien puisque son grand souci est d’empêcher la formation d’un Grand Kurdistan englobant le Kurdistan turc (Voir notre article « A quel jeu la Turquie se livre-t-elle » http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1516&r_id= ) . Pour empêcher cela, elle a déjà commencé sur son propre territoires à réprimer dans le sang les manifestants kurdes turcs, demandant une intervention turque pour défendre Kobané.

On aurait pu penser qu’Obama, grand chef de la coalition anti-djihad, aurait rappelé à l’ordre la Turquie, membre de l’Otan et généralement proche de la ligne américaine. Mais précisément il veut conserver les bonnes grâces de Erdogan, En tant que membre de l’Otan, la Turquie lui sert dans la grande lutte contre la Russie qu’il mène par ailleurs, ainsi que contre les « alliés » de celle-ci, les Iraniens (chiites) et Bashar al Assad. Pour l’Amérique, dans cette perspective, la Turquie vaut de l’or. Erdogan le sait bien.

On pourrait se demander ce qu’Israël pense de cette complicité USA-Turquie, laquelle avait récemment comparé Israël à Hitler. Mais Netanyahou semble actuellement marcher sur des œufs. D’autant plus qu’il doit se rendre compte, comme il l’avait précédemment laissé entendre, qu’au cas toujours probable où Israël soit amené à faire face à une agression djihadiste de grande ampleur, ce serait la Russie la mieux à même d’intervenir en soutien.

Dans ce concours de lâcheté face au massacre programmé des kurdes, c’est la France qui tient, si l’on nous permet l’expression, le pompon. Sa proposition d’une zone tampon (quel beau concept) à la frontières syro-turque, destinée à accueillir les centaines de milliers de kurdes fuyant l’EI, n’a véritablement aucun sens. Qui en assurerait la protection (sans doute pas les Rafales français)? Qui approvisionnerait en vivres le vaste camp de concentration ainsi formé? Qui éviterait les infiltrations de djihadistes? Il est des jours où nous autres Français avons véritablement honte de la diplomatie française. Au Moyen Orient, elle avait connu des jours meilleurs.

Les Etats-Unis n’ont d’ailleurs pas attendu longtemps pour rejeter avec mépris la proposition française: « It’s not something that is under consideration right now, » a dit le 8 Josh Earnest, porte parole de la Maison Blanche, à des journalistes l’interrogeant sur ce projet

Jean Paul Baquiast
09/10/2014

http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1521&r_id=

Kobané 10/10/2014 :

La résistance Héroïque des Combattants Kurdes de Kobané

L’Etat islamique a pris le QG des forces kurdes à Kobané
==========================================

Les jihadistes ont pris le contrôle du «carré de sécurité» de la ville syrienne frontalière de la Turquie. De leur côté, les Etats-Unis ont mené deux frappes aériennes sur les positions jihadistes.

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a mené vendredi après-midi deux frappes aériennes sur des positions tenues par les jihadistes dans la ville syrienne kurde de Kobané. Ces attaques ont visé des cibles situées dans Kobané (Aïn al-Arab en langue arabe), alors que les forces du groupe Etat islamique (EI) ont pris le contrôle du quartier général des combattants kurdes et tenaient 40% de la ville. Ces deux nouvelles frappes ont provoqué deux immenses panaches de fumée blanche au-dessus de la ville.

Peu auparavant, une immense déflagration a secoué le centre de Kobané. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), cette explosion a été provoquée par une attaque à la voiture piégée menée par les jihadistes à quelque 200 mètres à l’ouest des positions kurdes. Aucun bilan de cette attaque n’était immédiatement disponible. Les avions de la coalition ont multiplié ces derniers jours les frappes sur les cibles jihadistes, sans toutefois parvenir à enrayer leur progression.
Les jihadistes de l’EI se sont emparé vendredi du quartier général des forces kurdes à Kobané, dans le nord de la ville syrienne kurde frontalière de la Turquie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. «Les jihadistes ont pris le contrôle du « carré de sécurité » à Kobané» qui comprend le complexe militaire des Unités de protection du peuple (YPG, principale milice kurde syrienne), la base des Assayech (forces de sécurité kurde) et le siège du conseil local de la ville, d’après l’ONG.

«L’EI CONTRÔLE DÉSORMAIS 40% DE LA VILLE»

Entré lundi dans la ville, «l’EI contrôle désormais 40% de la ville», après avoir pris l’est de Kobané, et continue d’avancer de l’ouest et du sud, selon l’ONG. «La prise du QG permettra aux jihadistes de progresser vers le poste-frontière avec la Turquie dans le nord de la ville, et s’ils y parviennent, ils assiégeront les forces kurdes dans Kobané», a expliqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Le combat est totalement déséquilibré, les jihadistes étant supérieurs en nombre et en armes et avançant malgré les frappes menées contre eux par la coalition dirigée par Washington. «La coalition a détruit des véhicules et des positions de l’EI mais n’a pas entravé leur approvisionnement en armes à partir de leurs bastions dans les provinces de Raqa et d’Alep (nord)», d’après Rami Abdel Rahmane.

Depuis le début de l’offensive jihadiste dans la région le 16 septembre, près de 500 personnes en majorité des combattants ont péri selon l’OSDH, et quelque 70 villages sont tombés aux mains de l’EI. En outre 300 000 habitants ont pris la fuite, dont plus de 200 000 en Turquie.

http://www.liberation.fr/monde/2014/10/10/l-etat-islamique-a-pris-le-qg-des-forces-kurdes-a-kobane_1118943

L’ONU appelle la Turquie à empêcher un massacre à Kobané
===================================

L’émissaire spécial des Nations unies pour la Syrie a appelé vendredi 10 octobre la Turquie à ouvrir sa frontière aux volontaires désireux d’aller défendre Kobané face aux combattants de l’Etat islamique.
Staffan de Mistura a expliqué craindre un massacre dans la ville syrienne, où ne restent plus que 500 à 700 habitants, essentiellement des personnes âgées.« J’espère que nous ne verrons pas des gens se faire décapiter », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Genève.

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l’envoi d’une équipe militaire à Ankara, dans le courant de la semaine prochaine. Son objectif est de poursuivre des discussionsavec des responsables militaires de la Turquie, qui rechigne à s’engager dans la lutte contre l’Etat islamique (EI).

Washington a dépêché dans la capitale turque le patron de la coalition internationale, le général à la retraite John Allen, et son adjoint Brett McGurk, pouraborder la question des « mesures urgentes et rapides » à prendre conjointement afin de stopper l’avancée des djihadistes. Ils ont rencontré le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, et discuté des actions « destinées à faire progresser l’effort militaire contre l’EI », selon la diplomatie américaine. Malgré le feu vert du Parlement pour une opération militaire, le chef de la diplomatie a jugé « non réaliste » que son pays envoie seul des troupes combattre les djihadistes.

http://www.lemonde.fr/international/article/2014/10/10/washington-presse-ankara-de-s-impliquer-davantage-dans-la-lutte-contre-l-etat-islamique_4503941_3210.html
Azouzi & Maha

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Etats-Unis lâchent Kobané……………

  1. Ping : Les Etats-Unis lâchent Kobané........

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s