S.Nasrallah:Le Hezbollah prêt à une guerre au-delà de la Galilée

Said Hassan Nasrallah

Said Hassan Nasrallah

S.Nasrallah:Le Hezbollah prêt à une guerre au-delà de la Galilée

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah, a affirmé ce jeudi dans une interview accordée à la télévision panarabe al-Mayadeen que « la Résistance est prête à intervenir contre les forces d’occupation israéliennes en Galilée et au-delà de la Galilée, à savoir dans d’autres régions de la Palestine occupée ».
Sayed Nasrallah a en outre affirmé que « toute agression contre la Syrie sera punie par l’axe de la résistance ».
« Les raids israéliens répétés sur différents objectifs en Syrie sont une grave violation (…) Toute frappe contre des positions en Syrie vise tout l’axe de la Résistance et pas seulement la Syrie », a expliqué Sayed Nasrallah. « Oui, cet axe pourrait décider » de riposter (…) C’est son droit. Cela peut arriver à tout moment ».
Voici les principaux extraits de cette interview:
Changement des règles du jeu avec « Israël »
Pour Sayed Nasrallah, la résistance est prête à changer les règles du jeu avec les forces d’occupation israéliennes. Sayed Nasrallah a rappelé la riposte de la résistance contre les forces d’occupation en 2014 et l’opération contre les soldats israéliens à Chebaa (frontière sud). Les Israéliens ont compris le message selon laquelle la résistance est prête à la riposte convenable face à toute agression. Vous vous rappelez que les Israéliens ont tué avec préméditation un de nos résistants après qu’il eut découvert un engin d’espionnage dans la région d’Adloun (Sud). La résistance a alors riposté à l’assassinat par préméditation d’un des résistants.
Vos lignes rouges
Nous ne pouvons pas dire que toute violation de l’espace aérien et de la souveraineté devrait être une ligne rouge. La violation de l’espace maritime, les infiltrations dans certaines régions du sud, l’implantation des engins d’espionnages sont toutes des lignes rouges et des violations qui nécessitent la riposte de la Résistance. Notre droit est de riposter.
Mais si on le fait ou pas, ceci dépend de plusieurs considérations et des intérêts sur différents niveaux. La résistance ne peut pas dire aux Israéliens si vous faites ce genre de violation on ripostera de la sorte, et on ne fera rien quand il s’agirait d’une telle agression. La Résistance a le droit de répondre à toute sorte d’agression, tout en choisissant le temps et les moyens convenables.
La Résistance n’est liée par aucune règle ou directive. On refuse que la résistance soit menée à répondre à toute agression israélienne contre le Liban, indépendamment de sa volonté.
Le commandement de la résistance étudie les conditions et la nature de la violation avant toute riposte.
Pour Israël, le Hezbollah est épuisé par la guerre en Syrie
Sayed Nasrallah a assuré que malgré les préoccupations du Hezbollah par les développements en Syrie et ailleurs, la Résistance a mis à l’écart le front avec Israël (…) la preuve l’opération que la résistance a mené en 2014 à Chebaa.
La résistance n’a pas été affectée. Les Israéliens disent d’ailleurs que le Hezbollah a gagné une grande expérience en raison de sa participation à la guerre en Syrie.
La Résistance prenait d’assaut, dans le passé, une ou deux postions de l’armée d’occupation israélienne au sud Liban. Elle ne menait pas une offensive contre des villes.
C’est pour cela les Israéliens évoquent la Galilée parce qu’ils estiment qu’il a gagné une grande expérience de sa participation à la guerre en Syrie.
Si Israël croit que la Résistance s’est amenuisée il va découvrir qu’il commet une grosse erreur.
Des armes sophistiquées
Les armes que la résistance détient sont plus sophistiquées que celles qu’on possédait en 2014.
Nous avons des armes qui nous permettront de remporter la victoire contre toute agression israélienne…La résistance est plus forte que jamais et elle dispose d’un arsenal qui ne vient à l’esprit de personne.
Les graves violations d’Israël au Liban
Au Liban, Israël commet des violations routinières. Mais son bombardement des frontiers libano-syrienne n’est pas pas passé sans riposte, il en est de même pour l’assassinat d’un de nos résistants à Adloun. Ce qui est clair, c’est qu’Israël calcule désormais ses actes au Liban.
Le Hezbollah prend en considération qu’il fait face à une d armée forte. Et Israël sait très bien qu’il fait face à une résistance forte.
Riposter aux agressions contre la Syrie
Cependant hors des frontières libanaises. Les raids israéliens répétés sur différents objectifs en Syrie sont une grave violation (…) Toute frappe contre des positions en Syrie vise tout l’axe de la Résistance et pas seulement la Syrie ».
On ne s’est pas engagé à ne pas riposter. Oui, cet axe pourrait décider de riposter (…) C’est son droit. Cela peut arriver à tout moment.

Au-delà de la Galilée
S’agissant de la Galilée, Israël prend au sérieux le fait que nous serons obligés un jour d’entrer en Galilée.
Ehud Barak (ancien Premier ministre) a dit aux soldats israéliens, lors d’une tournée en Galilée, d’être prêts à entrer au Liban. J’avais après dit aux résistants de s’apprêter à un jour où le commandement de la Résistance pourrait les appeler à libérer la Galilée. Et depuis ce discours les Israéliens prennent aux sérieux cette menace.
Nous aussi on s’apprête en cas de confrontation d’entrer et de transférer la guerre à l’intérieure de la Galilée et même au delà. Nous ne cherchons pas une nouvelle guerre (…) mais nous y sommes prêts. Si le commandement de la Résistance (Hezbollah) demande (à ses combattants) d’entrer en Galilée, ils doivent être prêts.
Le monde est préoccupé, et nous aussi par la crise en Syrie et ailleurs. Mais malgré cela, la priorité reste pour la confrontation avec « Israël ».
La résistance travaille jour et nuit pour triompher en cas de guerre israélienne contre le Liban. Il y a des hommes (résistants) qui sont chargés de travailler exclusivement sur ce dossier, peu importe ce qui se passe au Liban, et ailleurs dans le monde.
Fateh 110 dans les mains du Hezbollah
Le Hezbollah détient depuis longtemps, depuis 2006, les missiles Fateh-110, (d’une portée pouvant aller jusqu’à 300 km).
Ce que la résistance détient effectivement au Liban est capable de lui faire triompher face à toute agression. Notre plafond est très élevé. La résistance détient toute sorte d’armes que vous pouviez imaginer (…) et en grande quantité. Nous sommes plus forts que jamais.
Je peux t’assurer que les capacités de la résistance n’ont pas été affectées par les crises dans la région.
Recrutement d’un des dirigeants par le Mossad
Je confirme qu’un des dirigeants du Hezbollah a été recruté par les Etats-Unis et le Mossad. Mais cette information a été exagéré par les médias au Liban et ailleurs. Ils ont prétendu que ce collaborateur était chargé de ma protection, impliqué dans l’assassinat de Imad Moghnieh, et supervisait les missiles du Hezbollah et les plans de la résistance.
Or, il était chargé d’une unité sécuritaire qui n’a aucun lien avec la résistance. Il n’avait pas des adjoints, et il a reconnu avoir collaboré avec le Mossad après son arrestation.
Apres 32 ans de la croissance de la résistance, il est normal que cela arrive, cela fait partie de la guerre. L’ennemi s’efforce de transgresser nos rangs. Mais, le Hezbollah est sur le qui-vive. Et cette infiltration est inadmissible et intolérable. Même ses parents s’y sont démarqués. Il a été arrêté depuis 5 mois.
Les services de renseignements arabes
Les services de renseignements arabes essaient d’infiltrer le Hezbollah.
Apres 2006, on a découvert qu’ils ont collecté des informations sur la Résistance et les ont présentées aux Israéliens lors de la guerre 2006.
Coopération des rebelles en Syrie avec « Israël »
Le transfert des blessés dans les rangs des rebelles est l’une des preuves sur cette coopération. « Israël » a lui-même reconnu avoir soigné 1200 blessés.
Les contacts sont explicites, ils se parlent sur les talkies walkies.
Même sur le terrain, les Israéliens aident les rebelles en bombardant les positions de l’armée syrienne pour faciliter la prise de contrôle par les rebelles de certaines régions frontalières.
Des résistants syriens au Golan
Le Hezbollah n’est pas présent au Golan. Ceux qui mènent des opérations anti-israéliennes, sont des résistants syriens. Notre rôle se limite à entrainer et appuyer les groupes de résistance au Golan.
Y aura-t-il une guerre avec Israël en 2015
Je crois que l’année 2015 ne sera pas différente de 2014. Après la guerre israélienne contre le Liban en 2006 et les guerres contre Gaza, Israël a subi, selon notre avis, une défaite militaire cuisante à l’opposé de la résistance qui a triomphé. Je ne crois pas qu’Israël est prêt à entrer en guerre avec le Liban. La guerre de Gaza démontre que l’armée israélienne n’a pas tiré des leçons de la guerre 2006 avec le Liban.
Israël cherche à réaliser une victoire définitive et rapide, dans la guerre prochaine, et cela est impossible.
Israël est plus faible qu’avant 2006 (…) et calcule très bien ces actes. Il sera fou, s’il mène une guerre contre le Liban.
De plus, malheureusement Israël est ravi de voir toute la région préoccupée par les crises, et en cas de guerre tout le monde arabe se solidarisera avec la Résistance qui lancera ses missiles sur les territoires occupés et des sites sensibles.

Contact avec les factions de la résistance à Gaza
Selon nos informations, le Hamas montre une volonté sérieuse de réviser ses relations avec l’Iran et le Hezbollah. Le Hamas est une force de résistance et l’Iran est un pays qui soutient la résistance. On ne peut pas à présent parler du retour du Hamas à l’axe de la résistance sans la Syrie. Le Hamas a des remarques sur les développements en Syrie. Il en est de même pour Damas.
Ce sujet n’est pas actuellement sur la table.
La relation du Hezbollah avec le Hamas ne s’est pas arrêtée, mais elle n’est pas comme avant 2011. C’est le Hamas qui a choisi de s’éloigner.
Une relation stratégique
Nous aspirons à une relation stratégique avec le Hamas, Israël est l’ennemi de la nation, et nous nous retrouvons dans un seul front. La guerre de 2006 contre le Liban et celle de Gaza se sont répercutés sur la Palestine et le Liban. Israël ne fait pas de distinction, mais ce sont les Arabes qui le font.

Il se peut qu’on arrive à un jour où plusieurs fronts sont ouverts à la fois. Nous voulons une relation stratégique avec toutes les factions de la résistance palestinienne.
Relations avec d’autres factions
Nous entretenons également des relations avec les autres factions de la résistance palestinienne (…) même avec le Fateh, et nous veillons à les développer.
La Palestine reste notre cause principale.
Des factions de résistance palestinienne ont participé à la guerre en Syrie
Il n’y a pas jusqu’à présent des preuves. Mais il y a eu des jeunes palestiniens adhérés à certaines factions qui ont pris part à la guerre contre l’armée syrienne dans le camp des Palestiniens de Yarmouk en Syrie. Après avoir interrogé leurs dirigeants, ils ont dit qu’ils n’acceptaient pas leur actes.

La situation en Syrie

Si l’on veut faire le bilan de la guerre en Syrie depuis le premier jour jusqu’ à aujourd’hui, premier constat incontestable pour tous, c’est que la chute du régime en Syrie ou le contrôle de Damas est terminé.. L’autre partie a échoué dans la réalisation de cet objectif. Cela fait partie du passé.

Tout ce que les pays régionaux ou occidentaux ont misé sur le renversement du pouvoir en Syrie est tombé dans l’eau. Autrement dit, il n’y a plus la possibilité pour l’un de renverser le régime en Syrie ou de contrôler le pays.

Nombreux sont les responsables politiques qui ont préconisé que dans un mois le régime tombera, puis ils ont prolongé de deux mois, puis trois mois puis un an et puis deux .. On a même vu Erdogan faire la prière du Vendredi et prononçait un discours promettant la fin de l’ère Assad..

Rien de tout ce qu’ils ont planifié contre la Syrie s’est réalisé..Au contraire, ils ont récolté défaite après défaite et déception après déception.

ET donc deuxième constat, toute solution politique en l’absence de la direction syrienne n’a pas sa place et tout le monde est convaincu de cette conclusion.

Sur le terrain que peut-on constater ? Les villes les plus importantes et la majorité des régions syriennes sont sous le contrôle de l’Etat syrien. Une partie de la Syrie est contrôlée par Daech et une autre par le front alNosra.

Or, contre toute attente, les forces militaires syriennes ont pu résister, elles se sont renforcées, se sont organisées alors que les forces armées qui sont liées à la coalition ou à l’Arabie saoudite sont en voie d’extinction.

Une solution politique au conflit syrien ne suffit pas pour mettre fin à Daech, il faut une décision régionale.

Et cette solution politique n’est pas possible sans le président Assad .

Qui dit solution politique dit cesser le conflit, or sur le terrain seules les forces régionales sont capables d’influencer sur les forces islamistes. Imaginons un accord entre la direction syrienne et la coalition en Turquie, avec la participation de toutes les forces syriennes d’opposition sans Daech et alNosra.. Pensez-vous qu’un tel accord aura une influence sur Daech et alNosra ?Qui pourra se rendre dans les régions de Daech et d’alNosra et les influencer ?

En fait, quand on parle de solution politique on parle de mettre fin à la guerre mais sur le terrain s’il y a un tel accord quel impact aura-t-il ? Sinon de compliquer la solution politique.

La solution politique dépend d’une décision régionale et celle-ci consiste de mettre fin à tout soutien pour Daech et tout soutien pour alNosra, et donc la solution dépend des pays de la région qui ne veulent pas cesser leur soutien à ces forces islamistes ..
L’Arabie-saoudite, plus faible maillon dans l’équation régionale

Sur le terrain le plus faible facteur est l’Arabie-saoudite. Souvenez-vous comment Bandar a fait venir des combattants des quatre coins du monde juste pour renverser le régime syrien. Le plus important a ses yeux était de renverser le régime syrien, et de régler par la suite le problème des combattants.

L’Arabie-saoudite a là commis une grave erreur : elle a cru pouvoir répéter le scenario de l’Afghanistan.. Mais qui a créé les Talibans, c’est la CIA et aujourd’hui alQaida est devenu un problème pour tous le monde. Pour l’Afghanistan, pour le Pakistan, pour les Etats-Unis et même pour l’Arabie-saoudite.

De même en Syrie où les forces dites islamistes se sont réorganisées sont devenues hors contrôle au point de se retourner contre l’Occident et l’Arabie-saoudite.

Cela dit , nous ne pouvons pas négliger le rôle de l’Arabie saoudite dans une solution politique à la crise en Syrie.

La Turquie a des relations avec Daech et alNosra.
D’abord au niveau des frontières, tout passe par ses frontières : de la marchandise, des armes et des combattants. Et rien ne traverse ses frontières sans la connaissance de l’armée turque et des renseignements turcs, ces derniers offrent des facilités sans compter la présence tout au long de ses frontières de campements d’entrainement pour toutes ces forces militaires islamistes.

Les combattants de Daech entrent en Syrie via la Turquie ce n’est un secret pour personne.
Autre l’exemple: le pétrole que Daech détient, sachez que ce pétrole il le vend à la Turquie, la relation de la Turquie avec Daech est une évidence incontournable pour tous voire non contestée par les puissances occidentales notamment les Etats-Unis.

Pensez-vous une seule seconde que des états vont offrir leur soutien à Daech sans le feu vert américain.

Il faut savoir que les Etats-Unis ne veulent pas éradiquer Daech, Daech a évolué, a grandi, s’est modernisé sous l’œil des Etats-Unis du moins jusqu’aux événements de Mossoul.

Le problème avec Daech c’est qu’il a tenté de se renverser contre les alliés de leurs alliés, que ce soit en Irak et en Syrie..

La position de la Turquie envers la Syrie reste très fermée et très extrémiste contrairement à sa position envers l’Irak, où il y a une ouverture dans la façon de traiter avec le dossier irakien et des signes positifs décelables à travers les visites des responsables iraniens en Turquie et vice versa .

La coalition américaine..

Quand Daech a occupé le Mossoul, il a demandé allégeance, applaudi par certains médias arabes, puis il s’est retourné contre les pays de la région, ce qui pour les Etats-Unis est grave. Ces derniers ont commencé à parler de Daech comme d’un danger qui menace l’Europe , en d’autres termes cela signifie que les pays de la région risquent de tomber entre les mains de Daech.

D’où la coalition américaine, dont le but n’est pas d’éradiquer Daech ou alNosra mais de les contenir, de manière à les empêcher d’atteindre l’Arabie-saoudite ou la Jordanie..

En Syrie, je doute que les Américains cherchent à empêcher que Daech n’atteignent les zones contrôlées par le régime en Syrie.

En Irak, les Etats-Unis veulent quelque chose en contre partie de leur aide contre Daech, d’ailleurs le nombre de raids américains contre Daech durant toute cette période équivaut à deux jours de raids israéliens durant la guerre de 2006 ! Sans compter leur refus d’armer l’armée irakienne voire ils tentent d’empêcher l’Irak de s’acquérir des armes, des munitions qu’il a malgré tout assuré de l’Iran..
Si le but est de contenir Daech pour offrir une aide c’est en échange de quoi ? En fait, ils veulent prendre ce qu’ils n’ont pas réalisé durant leur occupation de l’Irak à savoir des bases militaires et des aéroports.

En ce qui concerne la Syrie, les Etats-Unis ne veulent pas permettre au président Assad de respirer, mais d’utiliser Daech comme une arme d’usure contre le régime syrien afin de l’essouffler et imposer la solution qu’ils souhaitent.

Pour l’administration américaine, peu importe que le président syrien reste ou parte, ce qui importe c’est une solution politique. Ce sont des informations que je vous donne de source sure. Et cette décision date de deux mois..

En fait, ce sont les pays régionaux qui insistent sur le départ du président syrien Bachar alAssad comme la Turquie ou l’Arabie-saoudite, alors que l’opposition syrienne n’a pas d’inconvénient à partager le pouvoir avec Bachar alAssad.

Ainsi on propose un gouvernement d’union national ou la formation d’un comite pour reformer la constitution ou des élections parlementaires anticipées ou une réduction des prérogatives du président. Certes non militaires, il y a des brouillons en ce sens et selon mes informations un des pays de la région et dont je ne vais pas nommer, n’a pas d’inconvénient à ce que le président syrien reste de la même confession, mais insiste sur le départ de Bachar alAssad. C’est vous dire combien cet Etat est désespéré..

Je ne pence pas que dans les mois à venir il y ait une solution politique, certes il y a un mouvement régional mais les joueurs n’ont pas seulement brulé leurs doigts en Syrie, mais leurs mains, leurs yeux et leurs visages ont commencé à bruler.

Toute solution en Syrie sans le président al-Assad est impossible car il est la seule garantie à toute solution politique en Syrie.
La carte de Daech pour changer l’équation régionale n’est plus

Le projet en Syrie a échoué et en Irak aussi. Car la carte de Daech n’est plus utile, il s’agissait à travers elle de changer l’équation régionale, or Daech qui jouissait au début d’une certaine sympathie populaire à Mossoul, a aujourd’hui perdu de son influence. Surtout après avoir massacré une tribu de sa propre confession..

Le Hezbollah n’est pas présent à Bahreïn ni au Yémen

A Bahreïn nous insistons sur le dialogue et sur le mouvement pacifique. Oui, nous avons des relations à Bahrein, comme nous avons des relations avec tout le monde arabe et musulman , c’est tout à fait normal.

Après le mouvement, des contacts ont eu lieu nous invitant d’user de nos relations amicales avec certains pays pour qu’ils fassent pression sur le régime bahreini afin de trouver une solution politique pacifique.

Nous n’avons pas laisser un ami, un Etat , un allié afin de convaincre le régime bahreïni d’entamer un dialogue sérieux avec l’opposition.

Le régime a refusé toute négociation estimant comme seule solution le retour des gens à leur maison.

L’Iran a lui aussi tenté de désamorcer la crise avant les présidentielles à travers les visites des responsables iraniens qui se sont rendus en Arabie-saoudite mais ils ont eu droit à la même réponse de la part des Saoudiens.

Or à Bahreïn personne ne veut admettre qu’il y a une situation de crise, qu’il faut une solution à Bahreïn .. je vous dis nous avons frappé à toutes les portes mais ils ne veulent pas admettre que le pays traverse une grave crise et ils nous ont accusé d’ingérence.

De même pour le Yémen, nous n’avons rien avoir avec le mouvement Ansarallah, les événements se sont déclenchés par eux mêmes et se sont bousculés. D’ailleurs, même Ansarallah n’avait pas planifié pour en arriver là, il a été attaqué, il s’est défendu et puis il y a eu l’accord..

Et ce qui se dit sur un rôle de l’Iran au Yemen est totalement faux.

L’Egypte : porte de solution en Syrie ?

L’Egypte est importante et l’Iran souhaite renforcer ses relations avec l’Egypte.. Et si l’Egypte peut contribuer à trouver une solution en Syrie, ou si la Turquie veut une solution, nous sommes avec n’importe quelles forces régionales qui apportent une solution à la Syrie et l’Iran sera la première à tendre la main.

Pour ce qui est des Frères musulmans, nous n’avons aucun contact avec eux. A vrai dire, les Frères se sont abstenus de nous ouvrir les portes, ils ont leurs calculs, certaines de leurs personnalités ont des relations privées avec nous mais pas de relations officielles entre le Hezbollah et les Frères musulmans..

Je pense que cela est du à une lecture de leur part qui consiste à ne pas provoquer la sensibilité des Etats-Unis ou de l’Arabie ou tout autre pays en raison de certains contacts ou alliances.

Voire même l’Iran a tenté de se rapprocher d’eux mais on lui a fermé les portes, l’Iran était prêt à investir des milliards de dollars en Egypte..

L’Iran : puissance incontestable..

Certes l’Iran rencontre des problèmes économiques, personne ne nie les difficultés qu’elle traverse mais comparées à celle du régime du Shah , ce n’est rien..
Et le dossier nucléaire n’est qu’une carte de pression sachant que l’Iran a tout fait pour préserver le caractère pacifique de son programme nucléaire.

Ce qui est important c’est que l’Iran jouit d’une indépendance et d’une autonomie au niveau de ses décisions, personne ne peut et n’a pu lui dicter ce qu’elle doit faire ni n’a réussi ou réussira à la faire plier.

Les puissances occidentales ne peuvent supporter qu’ une puissance aussi riche et aussi puissante soit autant autonome..

Sachez que sur la table des négociations 5+1, on ne parle que du dossier nucléaire, il n’est pas question pour l’Iran de discuter d’autres dossiers.. Car pour l’Iran il est illogique de discuter de son droit avec d’autres dossiers.
Et donc je rassure les pays qui croient user de l’arme pétrolière pour faire plier l’Iran, la chute des prix du baril de pétrole n’affectera en rien l’Iran..
D’abord, parce que l’Iran ne compte plus sur ses ressources pétrolières ensuite parce que l’Iran est déterminée à s’accrocher à son droit et pour cela elle est prête a résister et à lutter contre tout le monde..

Je suis le seul arabe à connaitre le mieux l’Iran et donc je puis vous assurer que l’Iran jouit d’une capacité de résistance énorme et tout ceux qui misent sur l’arme du pétrole seront les premiers à en subir les conséquences , ils s’effondreront les premiers alors que l’Iran restera inébranlable..

Le général Qassem Soleimani a contribué à arrêter Daech en Irak

Soleimani est un ami, un grand commandant, sa mission ,sur le front, aux cotés des forces armées irakiennes à travers les forces alQods, a permis de repousser l’avancée de Daech en Irak..

Et si les Irakiens ont réussi à repousser Daech c’est avec l’aide de cette force, et non grâce aux Etats-Unis, mais grâce aux armes et munitions offerts par l’Iran aux Irakiens pour combattre Daech..

Liban : le dialogue entre le Hezbollah et le courant du Futur

Depuis le début, nous avons insisté sur l’importance d’entamer un dialogue avec le Futur afin de réduire les tensions confessionnelles qui menacent la paix civile au Liban. L’initiative a été conduite par le président Nabih Berri et Walid Joumblatt, ensuite c’est Nabih Berri qui a supervisé le dialogue..

Et nous avons insisté sur le fait que compte tenu de la complexité de la situation régionale, il nous est impossible de nous entendre sur des solutions régionales, et donc concentrons nos efforts sur nos problèmes nationaux pour trouver des solutions nationales.
Comme par exemple, la formation d’un gouvernement, les élections, la paix civile.. de tels points sont passibles de négociations..

Et donc pour ce qui est de la Syrie, nous avons des positions opposées mais pourquoi en faire un point de discorde entre nous.

Depuis le début nous avons demandé à ce que le Liban soit épargnée de la situation syrienne mais nous n’étions pas avec la politique de distance .. il y a eu confusion ..
Pour le Hezbollah le résultat escompté à travers ce dialogue est de réduire les tensions confessionnelles..

D’où la nécessité d’une coopération au niveau sécuritaire et politique.

Pour ce qui est de la question présidentielle, la question n’a pas encore été débattue , tout le monde sait que nous soutenons le général Aoun qui est le candidat favori tant au niveau de la majorité chrétienne que celle des forces politiques..

Je suis très optimiste quant à l’avenir de ce dialogue car des deux côtés il y a une volonté de coopérer.

La question de signer un accord d’entente avec le Futur n’est pas une condition , l’important est de trouver un terrain d’entente ce qui n’exclut pas un accord écrit..Certes, il y a des faucons au sein du Futur qui ne souhaitaient pas ce dialogue mais Hariri a œuvré en sa faveur.

Et si nous parvenons à un accord, une rencontre avec Saad Hariri est possible.
Le dialogue entre Geagea et Aoun

Nous soutenons tout dialogue entre deux forces politiques surtout entre les forces chrétiennes car cela nous permet de résoudre la question présidentielle.

Nous sommes tenus au courant par le courant d’Aoun de l’évolution de ce dialogue.

Le soutien populaire du Hezbollah

Selon les sondages américains réalisés par des centres d’études chiites sur le soutien de nos partisans, 98% soutiennent notre participation en Syrie et ce malgré les martyrs qui sont tombés.

Sayyed Hassan Nasrallah : secrétaire général depuis 1992..

Il faut savoir qu’au sein du Hezbollah ce n’est pas une seule personne qui dirige le parti, en l’occurrence le secrétaire général, il s’agit d’une direction collective, le conseil de la Choura est élu, puis c’est lui qui nomme un secrétaire général..

Et donc en ce qui me concerne, ce sont les frères au sein du Hezbollah qui m’ont nommé et je suis honoré par leur confiance renouvelée, sachant que personnellement je n’ai jamais travaillé pour atteindre ce poste..
ET si la question ne dépendait que de moi-même, j’aurai rempli une autre mission au sein du Hezbollah, mais en même temps je ne me désiste pas de mes responsabilités..

Nous espérons que cette année soit l’année des percées , du dialogue et des solutions politiques..
الأمين العام لحزب الله السيد حسن نصر الله في حوار العام || الميادين 15/1/2015

السيد نصر الله للميادين: من حق المقاومة أن ترد على أي خرق وهي مستعدة لدخول الجليل وما بعده

أشار الأمين العام لحزب الله السيد حسن نصر الله ان عملية مزارع شبعا 2014 كانت ردا على قتل عمد بعد زرع جهاز التنصت وقد فهم الاسرائيلي ان هناك حدودا اذا تجاوزها الاسرائيلي ستكون المقاومة جاهزة للرد.
وقال سماحته في مقابلة مع قناة الميادين مع الاعلامي غسان بن جدو ان اي خرق للأجواء اللبنانية غير مسموح واي اختراق للسيادة والامن خط احمر عندنا وكذلك الاختراق للمياه اللبنانية واحيانا يقوم العدو بذلك واحيانا يقوم بخروق برية، فضلا عن ان اي اغتيال او عدوان جوي، كلها خطوط حمراء.
واشار الى ان ما يستدعي ردا من المقاومة نتركه مفتوحا ومن حق المقاومة ان ترد حتى على الخروقات الجوية، نفعل او لا نفعل، هذا يخضع لاعتبارات اخرى.
ولفت الى انه قد يأتي يوم من الايام ترد فيه المقاومة على خرق جوي او بحري ولا يستطيع احد ان يقول انتم التزمتم بعدم الرد على هكذ نوع من الخروقات. نحن نقرر الزمان والمكان والطريقة واسلوب الرد.
اقوى من الماضي واقوى في المستقبل
واكد السيد نصر الله اننا اقوى من اي وقت مضى وان شاء الله سنصبح اقوى مما نحن عليه الان، كاشفاً ان كل ما يخطر في البال وكل ما يجعل المقاومة اقوى واقدر عل صنع انتصار كبير لو حصل عدوان هو بنسبة كبيرة متوفر، والامور الى الامام افضل ان شاء الله. وقال: قدراتنا افضل مما كانت في أي وقت وفي كل المجالات ان شاء الله. في 2014 كانت اقوى مما كانت عليه في 2013 وفي 2015 ستكون ان شاء الله اقوى مما كانت عليه في 2014. لم نضع سقفا لقدراتنا البشرية ولجهوزيتنا او سلاحنا.
وحول العدوان على سوريا اكد ان ضرب أي أهداف في سوريا هو استهداف لكل محور المقاومة وليس لسوريا وحدها والرد على أي عدوان هو من حق محور المقاومة وليس حق سوريا فقط وقد يحصل في أي وقت.
وكشف ان بعض الاعتداءات الإسرائيلية على سوريا كان جزءاً من خطة هجوم المسلحين على الجيش السوري. ولفت الى ان هناك تواصلا بين المسلحين والإسرائيليين في الجولان والقنيطرة وان علاقة الطرفين ليست هامشية.

الجليل وما بعده
وعن احتمال دخول فلسطين المحتلة قال سماحته اننا نأخذ بالحسبان فرضية عدم الاكتفاء بالدفاع انطلاقا من لبنان عبر الصواريخ وهي جدية وكل ما يحتاجه الانتصار في الحرب المقبلة علينا ان نكون جاهزين له وعندما نقول قد تطلب منكم المقاومة دخول الجليل يعني ان المقاومة يجب ان تكون جاهزة للدخول الى الجليل بل الى ما بعد الجليل.
واشار الى ان المقاومة جهزت نفسها للدخول الى الجليل لكن هل ستفعل؟ ذلك نتركه لزمن الحرب.
واكد ان ما لدى المقاومة فعليا هو ان شاء الله يؤهلها لخوض اي مواجهة قد تخطر في بال الاسرائيلي.
واضاف السيد نصر الله نحن مشغولون بلبنان وسوريا وقد نكون مشغولين باماكن اخرى لكن تبقى الاولوية القاطعة الاستعداد في مواجهة الاسرائيلي.. المقاومة تعمل في الليل والنهار لتكون في اعلى جهوزية لتحقيق اكبر انتصار ممكن ان تحققه لو حصل عدوان جديد على لبنان.
الخرق الأمني

وعن الخرق الأمني الذي تم اكتشافه اشار الى انه تم اكتشاف شخص مسؤول تم تجنيده واختراقه من المخابرات الاميركية والاسرائيلية، ولسنا معنيين ان نشرح دائما امام الاعلام ولكن في لبنان وخارجه تم تناول الامر بمبالغة وهو ليس مسؤول وحدة ولا نائب مسؤول وحدة وهو في وحدة من الوحدات الامنية. واشار الى ان ليس للشخص أي صلة بكل البنية العسكرية للمقاومة.
ولفت الى انه بعد 32 سنة من عمل المقاومة وتطورها ومع اتساع بنية حزب الله وتنوعها لو حصل ذلك فهو جزء من المعركة ومن المواجهة القائمة ويجب ان نتوقع امورا من هذا النوع ومما يؤكد ان حزب الله مستيقظ وواع أنه اكتشف اشخاصا للوهلة الاولى لا نتوقعهم.
فرضية الحرب
واعتبر سماحته ان فشل الجيش الإسرائيلي في غزة معناه أنه ليس جاهزاً للحرب على لبنان وهناك فشل عسكري إسرائيلي ذريع في غزة يرقى إلى الهزيمة وانتصار عسكري للمقاومة. واعتبر ان إسرائيل غير قادرة على شن حرب على لبنان وهي أضعف من حرب تموز مؤكدا ان الإسرائيلي سيكون مجنوناً إذا اتخذ قرار الحرب ضد لبنان. اضاف لا انفي فرضية الحرب لكن نتكلم بحساب الاحتمالات ضمن المعطيات القائمة. الإسرائيلي يقول انه يذهب الى الحرب اذا كانت تعطيه نصرا حاسماً وسريعاً، هل اسرائيل بوضعها الحالي وبالنظر الى وضع المقاومة قادرة على ان تحقق ذلك؟ قطعاً لا.
حماس
واشار السيد نصرالله الى انه تم ترميم العلاقة الثنائية مع حماس بدرجة عالية بمعزل عن الموقف من سوريا، لافتا الى ان لدى حماس إرادة جدية لترتيب العلاقة مع محور الممانعة بشكل كامل، واعتبر ان ترتيب العلاقة بين حماس والقيادة السورية سيكون صعبا وليس موضع بحث حاليا.
سوريا والعراق و »داعش »
سماحة الامين العام لحزب الله اكد ان مقولة اسقاط النظام السوري انتهت مشيرا الى ان جزءا كبيرا من سوريا وكل مدنها الرئيسية بيد السلطة والجزء الآخر يتقاسمه داعش والنصرة والحر، واكد ان أي حل سياسي بمعزل عن القيادة السورية لا مكان له والجميع وصل إلى هذه النتيجة.
وكشف ان السعودية الآن اضعف تاثيرا في الميدان السوري لكن لو ان السعودية ذهبت بشكل جاد الى الحل في سورية هذا يعطي دفعا للحل. واكد ان السعودية ارتكبت خطأ في سوريا من خلال محاولتها تطبيق نموذج افغانستان هناك لافتا الى ان القوى العسكرية السورية المرتبطة بالائتلاف أو بالسعودية هي على طريق الزوال.
واشار السيد نصر الله في الوقت نفسه الى ان تركيا لها علاقة بداعش والنصرة ، علاقة عملية وميدانية، اولا الحدود مفتوحة ولا شيء يدخل تهريبا من تركيا واذا اخذت تركيا قرارا باغلاق الحدود لا احد يدخل ويخرج، الحدود تحت عين الجيش والمخابرات التركية وما زال ياتي المسلحون عبر الحدود ومعسكرات التدريب لا تزال موجودة داخل سوريا لكل الجماعات المسلحة.
واعتبر سماحته ان الاميركيين لا يريدون القضاء على داعش حاليا بل منع تمدده والاداء العسكري الاميركي كله يؤكد نية الاحتواء وليس القضاء على داعش. ولفت الى ان الاحتواء يهدف الى طلب قواعد ومطارات وحصانة من جديد في العراق وحتى في الموضوع السوري يقول الاميركي لماذا أريح الرئيس الاسد من داعش بل ابقيها لتضغط الى ان ياتي الحل السياسي الذي يناسبني.
اللعبة إنتهت
ولفت الامين العام لحزب الله إلى أن المعارضة السورية ليس لديها مشكلة أن تكون شريكاً مع الرئيس الأسد في إدارة البلاد، مشيراً إلى أن من يصر على رحيل الأسد هي دول إقليمية (قطر والسعودية وتركيا)، ورأى السيد حسن نصر الله أنه ومع الوقت ستنضج نتيجة لدى المجتمع الدولي أن لا حل في سوريا إلا مع الرئيس الاسد ودون رحيله.
وكشف السيد حسن نصر الله عن أن دولة إقليمية غير تركيا، وصل معها الحل أن تقبل ببقاء النظام والجيش وحزب البعث وليس لديها نقاش في طائفة الرئيس، فيما الشرط الوحيد لديها هو رحيل الرئيس الاسد، وقال إن هذا ليس حلاً سياسياً بل حقد شخصي.
واعتبر السيد حسن نصر الله أن اللعبة قد انتهت في سوريا، وأيدي اللاعبين بدأت تحترق وبدأت النار تصل إلى وجوههم، وشدد على أن أي حل في سوريا بمعزل عن الرئيس الأسد هو غير ممكن، وقال إن ضمانة تطبيق أي حل سياسي هو الرئيس بشار الأسد، وأي حل على حسابه ليس حلاً.
السيد نصر الله شدد على ورقة داعش انتهت، وما يفعله هذا التنظيم في العراق وسوريا هو إلحاق الأذى، وأنه ليس قادراً على فرض أي معادلة في العراق وسوريا، وأشار إلى أن الولايات المتحدة تحاول فرض شروط على العراق وسوريا من خلال داعش، وتبتز دول الخليج مالياً وإقتصادياً.
وشدد على أن من أوقف داعش هم العراقيون أنفسهم بمساعدة الإخوة الإيرانيين، وليس التحالف الدولي.
انصار الله في اليمن
وأعلن الامين العام لحزب الله أن لا علاقة للحزب بما جرى مؤخراً في اليمن من قبل حركة انصار الله، وأشار إلى وجود اتصال سياسي بين الطرفين وليس ميداني.
وشدد السيد حسن نصر الله على أن ما حصل في اليمن كان قراراً داخلياً بحتاً، ومرتبط بقيادة حركة انصار الله وبتطورات الحكومة وما فرضته من شروط، ولا علاقة لإيران أيضاً بما حصل.
وأوضح أن الأحداث في اليمن تدحرجت، حيث تم استضعاف حركة انصار الله والهجوم عليها لإستئصالها من احدى المحافظات، وهي قامت برد فعل وانتصرت، وبعدها جاءت اجراءات حكومية، فخرجت الحركة للتظاهر، غير انه وبعدما ضربت الحكومة التظاهرات، سيطرت الحركة على العاصمة صنعاء.
البحرين
وتطرق السيد حسن نصر الله إلى الازمة البحرينية، وأشار إلى أن المعارضة في البحرين أبلغتنا باستعدادها للحوار مع السلطة وسعينا لذلك، وهناك دول سعت للحوار في البحرين لكنها لم تتوصل إلى حل لأن السلطة رفضت، وأضاف أن الجواب السعودي لمساعي الحوار هو أن الحل الوحيد في البحرين هو عودة الناس إلى بيوتهم، لم نترك باباً لإقناع السلطة في البحرين بالحوار ولجأنا إلى إيران في ذلك لكنها تمت مهاجمتها بتهمة التدخل.
العلاقة مع الإخوان المسلمين
وقال السيد نصر الله ان ليس لدينا الآن أي اتصال مع الإخوان المسلمين، والإخوان هم الذين امتنعوا عن التواصل الذي سعينا له، مضيفاً انه تم سد الأبواب في وجه إيران في عهد الرئيس مرسي.
الحوار مع المستقبل
وشدد السيد حسن نصر الله في موضوع الحوار مع تيار المستقبل على ضرورة الوصول إلى تخفيف الاحتقان ووقف التوتر، وتفعيل عمل الحكومة وعدم السماح بإسقاطها، ومكافحة الإرهاب الذي يستهدف الجميع وليس طائفة معينة، وقال إن داعش والنصرة ضد الجميع.
وأعلن انه ليس لديه مشكلة في اللقاء مع الرئيس سعد الحريري، واعلن ان حزب الله لم يضع شروطاً على الحوار مع تيار المستقبل، وقال إنه من الطبيعي أن يكون الحريري في لبنان.
واعتبر السيد نصر الله أنه من المهم ان نصل مع المستقبل الى تفاهم وقد نصل الى اتفاق مكتوب، وقال إنه متفائل جداً حيال الحوار بين الطرفين.
حزب الله من الداخل
وأشار السيد حسن نصر الله إلى أن من يقود حزب الله هي قيادة جماعية يرأسها الأمين العام، وإلى أنه كل مدة يعاد انتخاب هذه القيادة، بحيث يتغير بعض الأشخاص ويبقى البعض الآخر.
وردأ على سؤال، قال السيد حسن إن الجميع يعرف أنه ومنذ اليوم الأول بعد استشهاد السيد عباس الموسوي لم يكن يرغب في تحمل مسؤولية الامانة العامة، واوضح أنه بذل آنذاك جهداً ليتسلمها شخص آخر.
Azouzi

Advertisements

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour S.Nasrallah:Le Hezbollah prêt à une guerre au-delà de la Galilée

  1. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    pendant ce temps … ils se préparent …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s