!!!!أمريكا وخيار الحروب التضليلية من جديد : Syrie : le retour US à l’opition de la guerre!!!

00


Syrie : le retour US à l’option de la guerre?
Samedi, le président US a exigé à haute voix à ses conseillers…
… pour la sécurité nationale ou la politique étrangère de mettre sur la  » Desk syrienne  » de nouvelles options. ces propos font surgir une question : les Etats Unis cherchent-ils à ressusciter l’option militaire contre la Syrie »? Il y a à peine une semaine , les deux influents sénateurs John McCain et Lindsey Graham ont annoncé aux journaux de grand tirage comme Daily Beast, Washington Post ou encore Bloomberg View « la défaite de la politique syrienne des Etats Unis » et  » la nécessité de la changer » . l’info a été aussitôt démentie par la diplomatie US et sa porte parole Jane Psaki qui a crié à la fausse interprétation. à peine quelques jours plus tard, Kerry , en partance pour sa tournée asiatique ,a cité Obama qui demande à lui et ses collègues de penser à toutes les options possibles et impossible pour changer l’approche américaine en Syrie. l’annonce se greffe sur un faisceaux d’évènements à bien méditer : Brahimi annonce l’échec des pourparlers de Genève II et s’excuse publiquement auprès des syriens . Obama entame une série de rencontres avec les dirigeants arabes et occidentaux impliqués dans la guerre : Abdellah de Jordanie a été reçu vendredi à la Maison Blanche, précédé par François Hollande que l’Occident qualifie désormais de principal allié d’Obama dans ses aventures guerrières aussi bien en Afrique , en Afrique du Nord que dans le Moyen Orient. A ceci s’ajoute les mises en garde de Lavrov qui vient de dénoncer toute tentative de mettre en place une zone d’exclusion aérienne autour de la Syrie via des missiles Patriot jordaniens ou encore des F16 US basés en Jordanie. en effet , les annonces du Pentagone sont loin d’être rassurants : le département à la défense affirme vouloir maintenir ses navires de guerre et ses avions de combat en Méditerranée et en état d’alerte. S’agit -il d’un branle-bas de combat ou d’une manœuvre de diversion? selon les analystes politiques , il est trop difficile voire impossible pour les Etats Unis d’Amérique de déclencher dans le contexte actuel du Moyen Orient une intervention militaire contre la Syrie. l’Europe s’ébat toujours dans une crise économique dont la fin est des plus incertaines . la France dont les prétentions néocolonialistes l’entraine dans des aventures guerrières les unes plus dangereuses que les autres , s’empêtre dans le marasme. En Centrafrique où l’armée française s’est déployée , l’argent lui manque , bref les caisses de l’Elysée sont vides bien que l’envie soit là pour singer les néo-cons outre-Atlantique. et puis il y a des élections de l’Euro parlement qui s’annoncent pour le mois de juin et que les partis européens au pouvoir craignent plus que tout vu leur bilan trop maigre à la tête de leur Etat . une nouvelle guerre au Moyen Orient est ce dont l’Europe a besoin le moins en ce moment !
Côté américaine, les choses ne vont guère mieux . En dépit des annonces qui se succèdent sur une reprise de l’économie, les Américains ne voient toujours pas le bout du tunnel. et puis il y a ces avertissements des agences de renseignement Américain et leur patron James Clapper qui dans son dernier rapport sur l’évaluation des menaces a mis en garde contre la montée en puissance du terrorisme en 2014 et l’instabilité qui en découle :  » la guerre en Syrie a créé des occasions pour les groupes extrémistes qui les mettent à l’abri du contrôle de leur gouvernement . ils menacent désormais les intérêts de leur Etat comme ceux des Etats Unis « . Clapper affirme que la menace terroriste s’est empirée en raison de la guerre en Syrie , ce qui laisse préfigurer une vague d’instabilité dans les pays arabes dans les années à venir » . selon les experts l’action militaire US qui se montre de nouveau du bout du nez ne devrait pas en tout logique survenir. mais Obama a bien montré qu’il est maitre dans l’art de l’improvisation : certains experts estiment que tout peut arriver dans la mesure où Damas et ses alliés refusent d’envisager un départ d’Assad du pouvoir et que l’armée syrienne continue à cumuler des victoires sur le terrain des combats. pour ces mêmes analyses la visite extrêmement réussie de Al Sissi, futur président égyptien à Moscou pourrait être un autre élément déclencheur , Washington ne tolérant pas que le plus peuplé et de loin le plus important pays arabe bascule dans le camp russe ! en effet , la dernière manifestation d’un réel partenariat russo égyptien remonte à il y a quarante ans quand Sadat était au pouvoir. tout au long du long règne de Moubarak, l’Egypte n’a pas quitté l’obite américain . depuis son accession au pouvoir via un coup de force anti Frère, le puissant général Sissi n’entend pas de bonnes relations avec Washington selon les fuites , un contrat d’achat de S300 d’une valeur de deux milliards de dollars serait en phase d’être signé de part et d’autre . et ce sont Riyad et Abou Dhabi qui en assureront les frais.
http://french.irib.ir/analyses/articles/item/314764-syrie-le-retour-us-%C3%A0-l-opition-de-la-guerre
Depuis le mois d’août-septembre 2013 et la crise des armes chimiques, les États-Unis ont admis qu’ils ne parviendraient pas à renverser l’État syrien. Ils ont interrompu leurs livraisons d’armes et les jihadistes étrangers ne pouvaient plus compter que sur Israël, la France et l’Arabie saoudite. Partout, l’armée loyaliste a repris du terrain et les bandes armées sont en déroute, sauf dans le Nord du pays. Cependant, Washington bloque la paix en Syrie tant qu’il n’aura pas réussi à imposer son règlement de la question palestinienne.( Thierry Meyssan)
Cette affaire n’a pas de raison de vous étonner puisque vous avez vécu le même type d’agression, de la part des mêmes puissances. Elle fonctionne aujourd’hui aussi bien qu’auparavant. Cependant, les intoxications ont toujours une durée de vie limitée. Il se trouve que celle-ci a fonctionné, mais n’a pas abouti. Le public occidental y a cru avant mais plus maintenant
Revenons à Genève 2 et la lettre de l’Ambassadeur Ford en réalité ce n’est qu’un message adressé aux « Djihadistes » sur le terrain puisqu’ils ont nommé une de leurs attaque (Bataille Genève Horan معركة جنيف حوران )

Publiée le 13 sept. 2013
La guerre de Syrie est, pour tous ceux qui sont loin du théâtre des opérations, surtout une guerre d’images. Avec la quantité astronomique de vidéos dont nous sommes inondées depuis plus de deux ans, il était fatal que quelques couacs échappent aux producteurs.

Voici un petit rush qui a échappé à la vigilance d’Al Jazzera (ou peut-être Al Arabiya ?).

Un témoin syrien d’Aljazeera démasqué
Contexte : mars 2012; massacres de Homs.
Rafiq Lutif démasque le correspondant d’Al Jazeera Khaled Abu Saleh dans le quartier (dit rebelle) Bab Amr de Homs

Et voila les récents mensonges
شاهد كيف أعطى روبرت فورد الأمر بمعركة جنيف حوران (التضليل) 16-2-2014

Azouzi & Mahasham

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour !!!!أمريكا وخيار الحروب التضليلية من جديد : Syrie : le retour US à l’opition de la guerre!!!

  1. Ping : !!!!أمريكا ...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s