Syrie mon amour Éternel (INFOS 106 )

Des jeunes jihadistes à l'aéroport d'Alep, le 25 janvier 2014.

Des jeunes jihadistes à l’aéroport d’Alep, le 25 janvier 2014.


Lahham : Le membre de l’Assemblée du peuple Maher Hajjar se présente aux présidentielles
Le président de l’Assemblée du peuple, Mohammad Jihad Lahham, a affirmé que l’Assemblée avait reçu de la Haute Cour Constitutionnelle la demande de candidature du membre de l’Assemblée, Maher Abdul Hafiz Hajjar, à la poste du président de la République Arabe Syrienne.
« Maher Abdul Hafiz Hajjar, né en 1968 à Alep, a présenté le 22 du mois en cours à la Haute Cour Constitutionnelle une demande de candidature à la poste du président de la République accompagnée de tous les documents inclus à l’article N°21 de la loi de la Cour « , a indiqué Lahham lors d’une séance de l’Assemblée tenue aujourd’hui.
Il a, de même, indiqué que l’Assemblée avait reçu une note de Hajjar, dans laquelle il avait informé l’Assemblée de sa candidature à la poste présidentielle, invitant les membres de l’Assemblée de sa candidature pour le soutenir.
A noter que Hajjar, qui était né en 1968 à Alep, est diplômé des études linguistiques supérieures de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’université d’Alep.
Hajjar a joint le Parti Communiste Syrien en 1984, pour devenir secrétaire du bureau intellectuel du comité logique, ensuite il a fait une défection dudit parti en 2000 et formé un commandement provisoire des Communistes à Alep.
A l’ombre de la crise en Syrie, il s’est présenté aux élections de l’Assemblée du peuple en 2012 comme représentant de la ville d’Alep de la liste du Front populaire pour le changement et la libération.
Reste à noter que le président de la Haute Cour Constitutionnelle avait annoncé hier que la Cour est prête à recevoir les demandes de candidature à la poste du président de la République dans le délai fixe. http://sana.sy/fra/51/2014/04/23/540568.htm

300 Saudi, Kuwaiti and EU Terrorists Killed in Syria

فرنسا || هولاند يضع خطة أمنية لاستقبال الارهابيين العائدين من سورية
Filières jihadistes: le gouvernement français passe à l’offensive
Après le retour de quatre journalistes français, otages en Syrie pendant dix mois, Paris veut stopper ses ressortissants aux élans jihadistes. François Hollande a fait preuve d’une grande fermeté sur le sujet, lors d’une exposition à l’Institut du monde arabe. Tout sera fait pour « dissuader, empêcher, punir » les futurs jihadistes en Syrie. Un message délivré à la veille de la présentation d’un plan du ministère de l’Intérieur pour lutter contre ce phénomène.
« Je veux, ici, souligner les cruautés du fanatisme quand il s’empare de certains individus et mettre en garde ceux qui s’y laissent prendre. Aujourd’hui, le ministre de l’Intérieur travaille à un plan pour dissuader, empêcher, punir ceux ou celles qui seraient tentés d’aller livrer des combats là où ils n’ont pas leur place. Ce plan n’est pas fait pour empêcher l’acte de foi, mais il est fait pour que la religion ne soit pas utilisée à d’autres fin et notamment, la fin la plus abominable, qui est celle du terrorisme. »
Le message de François Hollande se veut à la fois ferme et tolérant. Ferme à l’encontre de ces jeunes Français qui partent faire le jihad, en particulier en Syrie. Il y aurait eu, parmi les ravisseurs des quatre journalistes français ramenés à Paris ce week-end, des hommes parlant très bien le français. M. Hollande veut « dissuader » ses ressortissants, les « empêcher » d’agir, de partir. Un plan d’action sera donc présenté ce mercredi en Conseil des ministres par Bernard Caseneuve, patron de la place Beauvau. Le projet se détaille en 22 points censés permettre une meilleure prévention et un suivi plus efficace.
Des mesures existent déjà, mais elles seront renforcées autour de trois axes : prévention, sanction et resocialisation. François Hollande a parlé de cyber-surveillance accrue sur les réseaux sociaux, Internet, sur les sites extrémistes, etc. Il serait aussi question de surveiller plus étroitement les lieux de recrutement des candidats au radicalisme. Le président a parlé par ailleurs de « techniques humaines » pour être au plus près des familles souvent dépassées par ces apprentis jihadistes, dont certains sont d’ailleurs mineurs. Le plan prévoit que les familles, lorsqu’elles s’inquiètent, puissent alerter une structure spécialisée où les jeunes pourront rencontrer des éducateurs, des services sociaux ou des psychologues.
→ À (RE)LIRE : Inquiétudes sur la radicalisation d’adolescents français
Il s’agit entre autres de détecter les personnes susceptibles d’être embrigadées. Ils seraient environ 700 Français et jeunes gens étrangers à être partis de l’Hexagone pour faire le voyage en Syrie. Mais afin de détecter de façon précoce toute radicalisation et d’éviter un repli sur soi, les mairies et l’Education nationale pourraient être partenaires d’une campagne de sensibilisation. Parmi les mesures avancées figure par ailleurs tout un volet de fichage ; en cas de suspicion, les profils « à risque » pourraient être inscrits sur la liste des personnes recherchées et également au système d’information Shengen. Tout passage par un aéroport déclencherait une alerte.
La mesure emblématique du dispositif, c’est le rétablissement de l’autorisation parentale de sortie du territoire pour les mineurs, supprimée depuis le 1er janvier 2013. Une mesure prise à la grande satisfaction de Me Bruno Blanquer, avocat au Barreau de Narbonne aux côtés des parents d’une jeune fille de 17 ans, partie clandestinement du sud de la France pour la Syrie. Pour lui, il est inadmissible que la jeune fille mineure ait pu prendre l’avion toute seule pour la Turquie d’où elle s’est rendue en Syrie et cela « extraordinairement facilement », sans avoir subi aucun contrôle.
La jeune Sahra a disparu le 11 mars alors qu’elle était censée se rendre en cours. Elle n’est toujours pas revenue à la maison. Depuis mars, elle est quelque part en Syrie. Ses parents engagent une action pour mettre en cause la responsabilité de l’Etat, a annoncé leur avocat.
→ À (RE)LIRE :Jihadistes français en Syrie, une démarche solitaire ?
Mais au-delà de ce volet sécuritaire, c’est aussi un message de tolérance que François Hollande a délivré, à l’heure où les terroristes « dévoient » la religion. Le président, dans son rôle, veut à tout prix éviter l’amalgame entre musulmans et jihadistes. Et l’inauguration de cette exposition consacrée au hadj est un témoignage adressé aux musulmans de France, régulièrement stigmatisés – du 11-Septembre à l’affaire Mohammed Merah -. L’entourage du président rappelle d’ailleurs que l’Institut du monde arabe n’avait pas reçu de visite présidentielle depuis 2007. Nicolas Sarkozy n’y a jamais mis les pieds.
http://www.rfi.fr/france/20140422-filieres-jihadistes-gouvernement-france-hollande-offensive/

Nosra contre EIIL par voiture piégées…La bataille d’Alep se prépare
Le combat fratricide entre les frères ennemis de la nébuleuse takfirie Al-Qaïda est monté d’un cran ces derniers jours dans le gouvernorat de Deir Ezzor. Le front al-Nosra a obtenu la permission de recourir aux voitures piégées contre les barrages ou les positions de l’État Islamique ne Irak et au Levant, après avoir elle-même été victime d’attaques similaires.
Sur le compte Facebook du premier, il est indiqué qu’un milicien du Nosra s’est fait exploser dans une voiture piégée dans la nuit de samedi à dimanche, à proximité d’une position de l’EIIL située au village Graybiyya-Charikiyya près de la localité d’Assour.
Selon les sources du Nosra, rapportées par le site aleppin Tahtel-mijhar il y a eu plusieurs dizaines de tués dans les rangs des miliciens de l’EIIL, dont la plupart sont des syriens.
Abou Talha l’Allemand tué
Est également signalée la mort de Aboul-Bara le Libyen, le dirigeant de l’EIIL à Hassaké, baptisé par la milice du nom Wilayat al-Kheir ( le gouvernorat du bien)).
Parmi les tués figurerait aussi selon l’agence Asia News le chanteur de rap allemand Deso Dogg (voir photo) qui s’est converti à l’Islam et qui est connu dans les milieux des insurgés sous le pseudonyme Abou Talha l’allemand. La mort de ce dernier avait été annoncée à plusieurs reprises, et à tous les coups il sortait pour la démentir. L’AFP a confirmé sa mort , à la foi de messages postés sur les forums de l’EIIL.
« La nation islamique saigne après l’annonce de la mort en martyr du combattant jihadiste, le frère Abou Talha al-Almani. Que Dieu l’accepte auprès de lui », est-il écrit dans un message.
« Il est mort à cause d’un attentat suicide mené par les soldats traîtres de Jolani (le chef d’al Nosra Abou Mohammad al-Jolani, ndlr) contre une maison où se trouvaient des frères de l’EIIL », ajoute le texte.
Toujours selon l’AFP, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), a affirmé qu’une attaque avait effectivement eu lieu dimanche.
« Deux membres d’al-Nosra se sont fait exploser avant-hier tuant 16 membres de l’EIIL », a confié à l’AFP le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane.
Il a précisé qu’un combattant connu sous le nom d’Abou Talha a été tué durant cette attaque à la lisière des provinces de Deir Ezzor et de Hassaka.

EIIL à Assour

Pour leur part, les sources de l’EIIL indiquent que leurs miliciens se sont emparés de la localité Assour, après avoir tué 30 miliciens du Nosra et du Front islamique et s’être emparés des antis aériens qui étaient en leur possession.
Sachant que l’EIIL a plusieurs fois utilisé des voitures piégées contre le Nosra. Elle s’en est même prise aux dirigeants du Nosra, tuant dernièrement Fateh Rahmoune ainsi que les membres de sa famille à Idleb.
L’EIIL avait également revendiquée une attaque à la voiture piégée suicide contre une position d’une force de défense nationale (supplétifs de l’armée) au cours de laquelle il y a eu 5 tués en plus du suicidaire,

ABou_ABdallah_Libyen

ABou_ABdallah_Libyen

un certain Abou Abdallah le Libyen. (Voir photo à gauche).
Des renforts vers Alep
A Alep au nord de la Syrie, après avoir repoussé la semaine passée une attaque de grande envergure et sur plusieurs fronts, l’armée syrienne a récupéré les quartiers pris par les insurgés. A commencer par Ramousseh, où l’Armée des moudjahidines, l’une des trois milices assaillantes a perdu son dirigeant militaire

Zreik00

Bakri Ahmad Zreik (Voir photo à droite).
Commandant de la brigade Noureddine Zenki, il a été abattu dans les combats qui ont eu lieu la semaine passée dans ce quartier qui conduit au quartier stratégique Zahra, ou se trouve le siège des services des renseignements aériens.
Selon le site de la télévision syrienne al-Khabar, une unité est en train d’avancer dans le quartier Zahra, et est parvenue à restituer 4 blocs résidentiels qui avaient été conquis par les miliciens.
L’armée de l’air a bombardé une position rebelle à Layramoune, tuant et blessant 30 miliciens.
Alors qu’un enfant de trois ans a été tué dans la chute d’obus dans le quartier loyaliste Achrafiyyeh , et deux civils ont péri dans la chute de cinq obus sur le quartier loyaliste Hamadaniyyé.
Entre temps, des renforts militaires importants sont en train d’arriver à Alep et se déploient dans les différents quartiers. Selon des observateurs, il est temps que l’armée régulière lance sa propre bataille pour restituer les quartiers occupés par les rebelles
Damas sous les tirs d’obus
Lundi, Les miliciens de la Ghouta orientale que les forces gouvernementales sont en train de libérer continuent le bombardement des quartiers de la capitale syrienne, tuant et blessant des dizaines de civils.
À Bab Touma, quartier chrétien, deux passants ont été tués lundi et 23 autres blessés dans un tir de mortier à proximité de l’hôtel des chevaliers. Il y a eu aussi un tué et 36 blessés dans 3 tirs d’obus qui se sont écrasés dans l’entourage de l’école Dar Essalam, proche du siège du parlement syrien. Au total 17 obus de mortiers se sont abattus sur les quartiers de Damas lundi et une voiture piégée a explosé à proximité de la mosquée Khaled Ben el-Walid dans les projets Doummar sans faire de victimes.
Avancée à petits pas à Mliha
Entre temps, l’armée régulière est en train de réaliser des avancées à Mliha où elle est sur le point de reprendre des positions stratégiques. Selon al-Hadath News, elle se trouve désormais à 200 mètres d’une usine de médicaments et du barrage Tamiko, où sont retranchés des miliciens.
Mliha qui est le passage obligé vers Douma, le fief de la milice pro saoudienne, Jaïch al-Islam compte un grand nombre de tunnels souterrains. Elle constitue la provenance de la plupart des tirs contre Damas, surtout contre Germana qui a longtemps refusé aux miliciens de servir de passage vers la capitale. Certains observateurs assurent aussi qu’elle comporte le plus grand atelier de fabrication des obus de mortier dans la Ghouta.

Défection de déserteurs
Deux anciens officiers de l’armée régulière, ayant rejoint les rangs de la milice de l’Armée syrienne libre au début de l’insurrection l’ont désertée et ont décidé pour retourner dans les rangs de l’armée de nouveau. Selon l’agence Asia News, l’un d’entre eux faisait partie de l’état-major et l’autre du conseil militaire a Homs.
L’agence a également publié des photos d’éléments de l’EIIL en train de jouer au football
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=168122&frid=18&seccatid=37&cid=18&fromval=1
Hussein Mourtadha TV Alalam :
Le combat fratricide entre Nosra et EIIL

حمص || جب الجندلي في حضن الوطن
Province de Homs :
L’armée syrienne et les forces de défense nationale ont pris le contrôle total du quartier de Jab Al Jandali dans la vieille ville de Homs, de nombreux terroristes ont été tués.
Sur place la télévision syrienne


مواصلة التقدم باتجاه بلدة كسب وبسط السيطرة على التلال المطلة عليها
L’Armée Arabe Syrienne et les forces de défense nationale ont pris le contrôle des Hauteurs aux alentours de Kasab et avancent doucement vers la ville

مواصلة عمليات تنظيف المليحة من المجموعات الارهابية
Damas, l’armée arabe syrienne a détruit des repaires des terroristes, tuant et blessant nombre d’eux et détruisant leurs armes à Mleiha, à Ain Tarma, à Douma, à Jobar, à Daraya, à Khan al-Chih, aux monts de Zabadani et à Jeiroud.

تسوية أوضاع 41 شخصا من ريف حمص و127 من حمص القديمة بعد تسليم ا أنفسهم
41 terroristes du Rif de Homs et 127 de la vieille Homs ont déposé leurs armes et se sont rendus à l’armée syrienne. selon Sana, ces ‘ex terroristes  » se sont engagés à ne plus agir contre la sécurité et la stabilité syrienne. Parallèlement aux défaites des terroristes sur différents fronts, la reddition se multiplient et la trêve se généralise. depuis le  » nettoyage » des villes et des localités stratégiques de la Syrie par l’armée nationale et la rupture des principales voies de transit d’armements, les terroristes se rendent massivement ou choisissent de prendre la fuite. Province de Quneitara 80 terroristes aussi ont choisis de déposer leurs Armes bénéficier de la grâce

Mahasham & Azouzi

Publicités

A propos azouzi

"J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions. Ce n'est pas ce qui est criminel qui coûte le plus à dire, c'est ce qui est ridicule et honteux." Jean-Jacques Rousseau : Les confessions
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s