Miqdad : La Syrie assumera ses pleines responsabilités envers la présidentielle en se basant sur la souveraineté \ Mikdad brushes aside skepticism about Syria’s upcoming presidential elections

20140426-185341_h541173
Arabic link : http://wp.me/p3N3jE-g2

English link : http://sana.sy/eng/21/2014/04/26/541173.htm

Damas / Fayçal Miqdad, vice-ministre des affaires étrangères et des expatriés, a affirmé que la Syrie qui déclenche sa guerre contre le terrorisme et remplit ses engagements internationaux en se basant sur sa souveraineté, assumera ses pleines responsabilités quant aux échéances de la présidentielle à partir de cette souveraineté.
Dans un article publié aujourd’hui par le journal libanais, al-Bina, Miqdad a indiqué que la politique de double critère n’obligera pas la Syrie à renoncer à sa mission au sujet de la présidentielle.
Il a estimé que les déclarations visant la détermination de l’Etat syrien à mener la présidentielle à la date-buttoir, conformément à la constitution syrienne, avaient pour but de mettre l’Etat syrien dans une position incapable de diriger l’échéance présidentielle pour solliciter une intervention étrangère.
Miqdad s’est étonné des propos de scepticisme sur la capacité de l’Etat syrien d’assumer les charges de l’accomplissement de l’échéance présidentielle, notamment à l’ombre de nombreux rapports occidentaux sur les victoires inédites de l’armée arabe syrienne sur les groupes terroristes.
Par ailleurs, Miqdad a fait savoir que la Syrie neutralise ses armes chimiques, facilite leur élimination et remplit ses engagements envers l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques, posant la question suivante : « Comment la Syrie est incapable d’assumer la responsabilité de l’échéance de la présidentielle, alors que les rapports de ceux qui mettent en doute cette capacité sont pleins de la mise en exergue du succès de l’Etat syrien dans la neutralisation de 90 % de ses armes chimiques ? ».
Miqdad a réaffirmé que la Syrie dément catégoriquement toutes les accusations fabriquées quant à son usage du gaz de Chlore et d’autres agents toxiques et assure que cette campagne d’accusation avait pour but de camoufler les rapports qui avaient mis fin au dispute sur la responsabilité de parties données des massacres commis contre les Syriens via les armes chimiques.
Et Miqdad de conclure : « L’Etat susceptible de réaliser des victoires inédites sur le terrorisme, alors que personne ne l’avait fait, et d’adopter des décisions courageuses vis-à-vis de son arme chimique, est bien sûr capable de gérer ce qui est plus facile, mois dangereux et plus populaire ».
http://sana.sy/fra/51/2014/04/26/541187.htm

Azouzi & Mahasham

Publicités
Cet article, publié dans Le journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s